Publicité

84% des moins de 35 ans n’ont pas confiance en la publicité, comment changer la donne ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes n'ont pas confiance en la publicité !

Air of melty vous avait déjà fait savoir que les jeunes s’appuient principalement sur leurs pairs pour orienter leurs achats. Et pour cause, une étude de l’institut McCarthy vient de révéler que plus de 8 jeunes sur 10 ont une très mauvaise image de la publicité. Heureusement, tout n’est pas perdu pour les marques, loin de là ! Décryptage par ici !

Il y a déjà deux mois, Air of melty vous a dévoilé les résultats d’une étude Ipsos qui mettait en lumière l’importance des pairs dans les pratiques de consommation de la génération Millenials, à savoir les 18-36 ans. En effet, 68% des moins de 35 ans sondés dans l’enquête déclaraient alors voir leurs achats influencés par leurs pairs, même s’ils restent nombreux à consulter volontiers les médias traditionnels pour se renseigner au quotidien. Une nouvelle étude menée par l’institut McCarthy vient de confirmer la tendance qui veut que les jeunes fassent beaucoup plus confiance à leurs proches qu’aux marques elles-mêmes au sujet de produits divers et variés, auxquelles ils attribuent la mauvaise note de 2,2/5 en terme de communication digne de confiance. Pire, l’étude, intitulée "Engaging Millennials : Trust and Attention Survey", rapporte que 84% des jeunes ne font pas confiance à la publicité et ne l’apprécient pas. A l’inverse, les avis d’amis proches recueillent la bonne note de 4/5 en terme de confiance et les informations postées sur les réseaux sociaux obtiennent 2,8/5.

L'amitié, il n'y a que ça de vrai !
Un jeune sur deux déclare ne pas pouvoir se passer d'Internet.
Crédit : DR

En revanche, s’il y a bien une chose que les jeunes semblent apprécier, c’est Internet ! En effet, près de la moitié des jeunes interrogés (47%) affirme que la chose sans laquelle ils ne pourraient pas survivre est Internet. Deuxième du top, c’est de leur meilleur ami dont les jeunes ne pourraient pas se passer, à hauteur de 35%, devant leur téléphone portable, cité par 15% des sondés. En conclusion de cette étude, l’institut McCarthy déclare donc que "les jeunes adultes de moins de 35 ans n’aiment pas la publicité et font beaucoup plus confiance aux sources qui ne se concentrent pas sur la vente de messages. Les compagnies cherchant à cibler cette audience par le biais de messages de marque devraient donc faire appel aux sources qui obtiennent le plus de confiance de la part des jeunes : leurs amis proches, les informations diffusées sur les réseaux sociaux et les sites des compagnies elles-mêmes".

L'étude parle peu de l'importance du mobile chez les jeunes. Or, celle-ci pourrait représenter un autre terrain de jeu à investir pour les marques. En effet, selon une récente étude de l’institut YuMe, la publicité sur mobile est synonyme de modernité et de qualité chez les 18-34 ans. Les marques ont tout intérêt à se montrer présentes sur le secteur du mobile, puisque 6,7% des jeunes estiment que l'activité d'une marque sur ce terrain prouve sa modernité. les marques ont tout intérêt à se montrer présentes sur le secteur du mobile, puisque 6,7% des jeunes estiment que l’activité d’une marque sur ce terrain prouve sa modernité, devant les applications de tablette, le PC et loin devant la télévision. Par ailleurs, pour 9% des jeunes, la publicité d’une marque sur mobile prouve que c’est une marque en essor (contre 5,8% chez la génération X) et, pour 3,7% des jeunes sondés, c’est un gage de qualité. Comme quoi, toute publicité n'est pas mal perçue chez les jeunes !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Publicité : Up To Youth : "L'impact de la publicité sur les réseaux sociaux n'est plus le même, le offline interconnecté vient en force" (EXCLU)
À lire aussi
Nail Communications vante les bienfaits de la publicité pre-roll avec humour, à la conquête des jeunes et de YouTube
À lire aussi
Jamais trop d'Internet mais toujours trop de publicité, la génération Y donne le ton !
À lire aussi
Publicité : #CESTCOMME, la campagne de l’ECS qui vise à fédérer les 15-25 ans, top ou flop ?
À lire aussi
Publicité : La Génération Y, pas contre le reciblage publicitaire, loin de là !
Encore plus de contenus
84% des moins de 35 ans n’ont pas confiance en la publicité, comment changer la donne ?
Pixel de tracking