Les jeunes et les marques : Banque, assurance et luxe, secteurs peu attirants pour les jeunes, quelle stratégie marketing pour les séduire ?

Le luxe n'impressionne pas les jeunes ou, en tout cas, ils ne s'en sentent pas proches.
Ecrit par

Air of melty poursuit le décryptage de l’étude parue par meltyMetrix et Opinion Way la semaine passée sur le rapport des jeunes aux marques ! Aujourd’hui, nous nous intéressons aux secteurs dont les moins de 30 ans se sentent le moins proche, la banque et le luxe, en prouvant que les marques de ces domaines peuvent tout de même tirer leur épingle du jeu. La preuve par ici !

La semaine dernière, meltyMetrix et Opinion ont dévoilé les résultats d’une étude sur le rapport des jeunes aux marques, qui révélait que Samsung, Apple et Nike étaient les marques privilégiées des 15-30 ans. Aujourd’hui, Air of melty vous décrypte une nouvelle partie de cette enquête, en se focalisant sur les marques dont les jeunes ne se sentent pas proche à première vue mais qui parviennent à les séduire grâce à de bons outils marketing. De manière générale, les secteurs de la banque, assurance, finance et du luxe sont les deux secteurs jugés les moins attractifs par les jeunes interrogés au cours de cette étude. Le luxe est même cité en premier comme secteur duquel ils se sentent le moins proche par 22% des sondés, soit plus d’un sur cinq ! Derrière, suivent les secteurs de l’énergie, de l’automobile, de l’électro-ménager, du tourisme, de la culture, des transports, du high-tech et de l’habillement. Les secteurs les moins cités et donc les mieux côtés sont ceux de la restauration, de la téléphonie et de la santé.

La proximité ressentie à l’égard d’un secteur évolue beaucoup selon l’âge. Ainsi, alors que 44% des sondés citent le luxe comme secteur peu attractif, les jeunes de 15 à 17 ans ne sont que 27% à le déclarer. A l’inverse, alors que l’électro-ménager est considéré comme étant un secteur peu attirant pour 35% des 15-17 ans, ils ne sont plus que 13% à penser cela entre 25 et 30 ans. Ces proximités en fonction de l’âge correspondent aux envies et besoins des jeunes à différents moments de leur vie. En effet, pour les moins de 20 ans, l’apparence et la possession de biens permettant de se mettre en valeur, comme le luxe peut le faire, sont primordiales tandis que les biens servant à équiper un foyer les concernent peu, puisqu’ils vivent généralement toujours chez leurs parents. A l’inverse, chez les 25-30 ans, les achats utiles au quotidien sont privilégiés tandis que les achats liés au luxe apparaissent sans doute moins essentiels.

Pourtant, s’ils ne se sentent pas particulièrement proches du luxe ou du secteur de la banque et de l’assurance, certaines marques issues de ces secteurs sont visiblement parvenues à créer un lien de proximité avec les jeunes. En témoigne le fait que les sondés de l’étude sont 92% à avoir cité une marque issue d’un secteur peu attirant, la palme allant à EDF, qui a récolté 5% des voix. Ainsi, dans les deux secteurs les moins attirants selon les jeunes, des marques comme la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel, Dior, Chanel et Louis Vuitton savent se démarquer du lot. Comment ? Grâce à une communication adaptée à la cible jeune, selon 40% des sondés, ou grâce au design de leurs produits, pour 51% des sondés. Aussi, l’innovation, le prix et l’engagement de la marque sont des critères de choix. Découvrez aussi les médias sources les plus efficaces pour que les marques communiquent avec les 15-30 ans.

Crédit : X, http://www.linusmorales.se/