Publicité

Publicité : L'usage multi-écrans n'affecte pas le souvenir publicitaire des spots TV, bonne nouvelle pour les marques visant les jeunes !

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
L'attention reste élevée pour les utilisateurs de plusieurs écrans !

La génération Y est une génération multi-écrans, c'est un fait. Chaque jeune jonglerait avec pas moins de trois écrans au quotidien. Trois écrans qui attirent parfois leur attention simultanément. Comment les marques doivent-elles s'y prendre pour marquer les esprits de ces jeunes ultra-actifs ? En ne changeant rien, comme vient de le montrer une étude britannique.

Il y a quelques jours, Air of melty vous annonçait que le mobile favoriserait l'attention accordée à la vidéo publicitaire. Une très bonne nouvelle pour les marketeurs s'adressant aux 18-30 ans puisque ces derniers passent une grande (voire la majeure) partie de leur temps sur leur mobile. Mais pas seulement ! En effet, la génération Y est ce que l'on pourrait nommer une génération multi-écrans, active sur tous les supports : PC, tablette, ordinateur de bureau, télévision et mobile ! En moyenne, selon une étude de l'Ipsos dévoilée en mars dernier, chaque jeune serait actif sur plus de trois écrans en moyenne. Alors, attirer davantage l'attention des jeunes sur le mobile que sur les autres support, c'est bien, mais quelle attention exactement, à l'heure où les jeunes ont les yeux rivés partout à la fois ?

Un écran, deux écrans, ...
Chaque jeune utilise en moyenne trois écrans au quotidien.

Thinkbox, le syndicat de la publicité TV au Royaume-Uni vient de publier une étude analysant les comportements des individus vis-à-vis de la télévision et de la publicité TV au sein et à l'extérieur du foyer. Baptisée "Screeen Life 3 : TV advertising everywhere", celle-ci apporte une bonne nouvelle aux annonceurs : l'usage multi-écrans, si sollicité par les jeunes, ne diminie pas le souvenir publicitaire des spots TV. Ainsi, non seulement la jeune génération peut se montrer attentive à la publicité, en dépit de l'essor des ad-blocks sur le net, mais elle la garde ensuite en tête ! Dans le détail, les sondés se rappelaient d'environ 1,9 publicités diffusées dans les 15 minutes précédent la question, avec un chiffre s'élevant à 2 (le score le plus élevé) pour les sondés ayant eu recours au multi-écran. L’étude montre également que les Britanniques de moins de 35 ans sont deux fois plus nombreux que les plus de 35 ans à parler d’un spot TV pendant un écran de publicité, avec un taux atteignant 16% pour les 16-34 ans contre 8% pour les 35-99 ans. Bonne mémoire de publicités et envie de les commenter, tout ça, c'est tout bon pour les marques !

Le détail de l'étude.
Crédit : thinkbox
Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Ad-Blockers : "Il y a un problème générationnel face à la publicité, mêlant sentiment d’intrusion, problème de perception et besoin d’instantanéité" (REPORTAGE)
À lire aussi
Bilbo Le Hobbit parodié par Air New Zealand pour rendre la prévention plus amusante
À lire aussi
Moins de print, moins de pub TV, comment les marketeurs augmentent-ils leur budget consacré au mobile ?
À lire aussi
MontyThePenguin, John Lewis fait fondre la glace pour Noël 2014, l’émotion au rendez-vous pour faire rêver ses clients
À lire aussi
YuMe lance un outil pour mesurer l'impact de la publicité vidéo sur les différents médias digitaux
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Publicité : L'usage multi-écrans n'affecte pas le souvenir publicitaire des spots TV, bonne nouvelle pour les marques visant les jeunes !
Pixel de tracking