Publicité : L'User Generated Content, contenu le plus digne de confiance pour les Millennials ?

L'User Generated Content séduit la jeune génération !
Ecrit par

Il n'y a pas que le native ad qui fonctionne pour engager la génération Y ! La preuve avec une nouvelle étude signée Olapic et qui montre que les Français, et notamment les plus jeunes, préfèrent voir du contenu généré par les utilisateurs plutôt que de la publicité traditionnelle.

Chaque jour apporte son lot d'information en matière de stratégie publicitaire à adopter pour toucher et engager la jeune génération ! Alors qu'une étude signée Nielsen se demandait récemment si les Millennials acceptent la publicité dans les médias, la rédaction d'Air of melty vous faisait savoir il y a quelques jours à peine que le native social pourrait être en voie de devenir incontournable pour les annonceurs visant la jeune génération. Mais, qu'on se le dise, le native ad n'est pas le seul format publicitaire à privilégier. Une nouvelle étude signée de la plateforme de contenu earned Olapic vient de montrer l'impact des photos générées par les utilisateurs sur la confiance des consommateurs et sur leur engagement envers les marques. Verdict, les résultats démontrent que seuls 7 % des Français interrogés font davantage confiance à la publicité traditionnelle plutôt qu'aux autres types de contenu, tandis que 43 % préfèrent regarder du contenu généré par les utilisateurs (UGC). Ces conclusions ont des implications vitales pour les marques cherchant à renforcer la confiance et l'engagement des consommateurs, d'autant plus lorsque que l'on connait l'attirance de la jeune génération pour tout ce qui a trait à la co-création.

Si l'enquête ne porte pas directement sur les 18-35 ans, nul doute que ses résultats illustrent l'état d'esprit de la jeune génération, avec une affection particulière pour l'User Generated Content dont on vous a déjà parlé à plusieurs reprises. "Le rapport souligne que les consommateurs se fient sept fois plus aux photos qui mettent en scène de « vraies personnes » qui leur ressemblent par rapport aux publicités traditionnelles. L'appétit des Français pour l'authenticité a un impact important sur le chiffre d’affaires réalisés par les marques". Or, ne vous répète-t-on pas à longueur de journées que les nouveaux héros de la jeune génération sont des influenceurs des réseaux sociaux qui leur ressemblent bien plus que les célébrités de l'industrie mainstream ? Et ce n'est pas tout : l'étude révèle que 60 % des personnes interrogées envisagent d'acheter un produit après avoir vu ce genre de publicité et sont quatre fois plus susceptibles d'acheter un produit approuvé par d’autres consommateurs plutôt que par des mannequins ou célébrités.

"Les résultats de cette étude suggèrent que les consommateurs sont à la recherche d'un dialogue honnête avec les annonceurs. Si les marques veulent renforcer l'engagement et accroître leurs ventes, elles doivent s'adapter à ce paysage changeant et communiquer avec les consommateurs en utilisant un langage visuel authentique qu'ils attendent", d'expliquer José de Cabo, cofondateur d'Olapic. Enfin, l'étude met en lumière le fait que les Français interrogés ont également un certain faible pour le dialogue avec les marques sur les réseaux sociaux, et le fait que 70 % ont déjà posté des photos accompagnées du hashtag d'une marque. Très important à savoir puisque cette tendance se confirme encore plus chez la nouvelle génération, avec un chiffre s'élevant à 75 % chez les moins de 35 ans. "Et la motivation qui alimente cet activisme sur les réseaux sociaux est sans ambiguïté : près de la moitié (43 %) des Français de la génération Y qui ont posté des photos avec le hashtag d'une marque disent l'avoir fait parce qu'ils voulaient partager leur dernier achat avec leurs amis", de conclure l'étude.

Crédit : x