Publicité

Publicité : Les éditeurs en ligne veulent sensibiliser les lecteurs contre les AdBlockers

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Stop aux adblockers !

Les AdBlockers, c'était le grand mal de l'année 2015, et ça le restera en 2016 ! Pour tenter d'apporter un peu de paix en la matière, le GESTE, alias le Groupement des éditeurs de services en ligne. Opération sensibilisation en vue !

En 2016 comme en 2016, la lutte contre l'utilisation d'AdBlockers reste la priorité des annonceurs. En début de semaine, la rédaction d'Air of melty vous faisait savoir qu'une nouvelle tendance inquiétante pourrait succéder à l'AdBlocker cette année, à savoir le phénomène de l'AdStealer, qui place des publicités sur des annonces déjà existantes. Mais c'est un fait, quoi qu'il arrive, le phénomène de l'AdBlocker reste le principal fléau des annonceurs. Nous vous en avons déjà parlé, ces derniers auraient fait perdre 22 milliards de dollars au secteur publicitaire l'an passé, et c'est bien parti pour se confirmer en cette nouvelle année. Dès lors, de nombreux acteurs cherchent à contourner le phénomène, avec force ou subtilité, selon les cas. Pas plus tard qu'en cette fin de semaine, nous vous parlions de l'initiative de Sid Lee Montreal avec son Noëlisateur, visant à convaincre les jeunes de visionner des pré-rolls publicitaires de qualité (et de saison, puisque portant tous sur le thème de Noël). Aujourd'hui, place à une nouvelle initiative pour contrer les AdBlockers.

Les AdBlockers, toujours au sommet en 2016 ?

Dans un communiqué, le GESTE (Groupement des éditeurs de services en ligne) vient d'annoncer, pour le début de l’année 2016, une "action commune" de ses membres afin de sensibiliser leurs lecteurs utilisateurs d’adblocks. Concrètement, avec cette initiative, l'association souhaite leur rappeler que les contenus et services "ne sont pas gratuits". L’action aurait ainsi pour objectif d’attirer l’attention du lecteur sur "le caractère indispensable de la publicité, comme mode de financement", à l'heure où les AdBlockers sont de plus en plus utilisés par les internautes pour échapper aux publicités jugées trop intrusives. D'ailleurs, le caractère indispensable de la publicité comme mode de financement a été rappelé par bien des acteurs du net ces derniers mois, de YouTube à Axel Springer en passant par l'enquête lancée par Google. Heureusement, on le sait aujourd'hui, l'important à retenir de cette tendance, c'est que les jeunes internautes, connus pour être les plus adeptes d'AdBlockers, ne sont pas forcément fermés à la publicité. C'est bien ce que montrait une infographie dévoilée par iligo le mois passé, mettant en lumière les avantages et les inconvénients des AdBlockers. Et parmi les inconvénients, on remarque le fait que les jeunes n'aiment pas manquer des publicités de qualité.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Publicité : L'AdStealer, nouvelle tendance inquiétante après l'AdBlocker ?
À lire aussi
Les rêves sponsorisés, le futur de la publicité ?
À lire aussi
Intrusion, mobile, quelles sont les motivations des internautes pour bloquer la publicité ?
À lire aussi
Renault mesure l'impact de sa campagne en comptant les "vraies vues"...dans la rue
À lire aussi
Publicité : 2016, année du Native Advertising ? Merci les AdBlockers !
Encore plus de contenus
Nomination il y a 1 jour

Adot : 7 nominations annoncées

En ce mois de mars 2021, la suite marketing cross-device Adot fait le plein d'annonces avec pas moins de 7 nominations stratégiques. Thibault Savary, Claire Barlet, Ilan Houssepian, Laure Guyot, Clément Raux, Grégoire Pirany et Nicolas Cosson sont les heureux nommés. Mais encore ?

Adot : 7 nominations annoncées
Publicité : Les éditeurs en ligne veulent sensibiliser les lecteurs contre les AdBlockers
Pixel de tracking