Publicité

SuperBowl 2016 : Multi-Ecrans, impact des publicités, YuMe décrypte la soirée événement

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La soirée du SuperBowl a engagé les téléspectateurs !

Il y a un peu moins d'une semaine, le SuperBowl était sur toutes les lèvres, et notamment auprès des jeunes. Aujourd'hui, la régie vidéo multi-écrans YuMe revient sur l'événement pour nous dire comment se sont comportés les téléspectateurs.

Il y a une semaine, le SuperBowl 2016 avait encore toutes ses surprises à vous dévoiler. Vous ne pouvez pas dire que vous n'étiez pas prévenus, la rédaction d'Air of melty vous avait fait savoir en avance que le Superbowl 2016 s'annonçait comme l'événement pub à ne pas rater pour engager les jeunes consommateurs, au travers de spots vidéos plein de stars, d'humour ou d'émotion, au choix. Pour passer de la théorie à la pratique, dès le lendemain de cette soirée riche en émotions (et en sport, bien évidemment), nous vous dévoilions les pubs qui avaient tout compris aux attentes des jeunes, de Hyundai à T-Mobile, en passant par Snickers, Doritos et Colgate. Et, finalement, nous terminions cette journée spéciale "Ads in the USA", en vous annonçant que les publicités et teasers de la soirée avaient été visionnées plus de 330 millions de fois, dont 60% des vues en provenance du mobile. Si l'audience du match a donc été revue légèrement à la baisse par rapport à l'an passé, le bilan de la soirée reste clairement très positif pour les marques. D'autant plus qu'elle leur permet aujourd'hui de comprendre toujours un peu plus les comportements de leurs clients, grâce à une étude menée par YuMe, la régie vidéo multi-écrans. Alors, comment les Américains ont regardé le SuperBowl et, surtout, comment ont-ils été multi-écrans ? Réponse tout de suite !

Succès pour l'événement !

Au travers de son étude, portant certes sur les Américains mais mettant en lumière des tendances bel et bien réelles, YuMe illustre bien une fois de plus la montée en puissance du multi-écrans. On peut le voir notamment par le fait que nombreux sont les spectateurs qui ont utilisé leur mobile alors même qu'ils regardaient le match et le show télévisé : 35% des sondés ont ainsi posté un commentaire sur un réseau social pendant qu’ils regardaient le match, tandis que 26% ont fait des recherches, depuis leur smartphone, sur un produit dont la publicité venait d'être diffusée. Enfin, 20% ont même téléchargé une application liée au Super Bowl. D'autre part, de façon globale, un tiers des téléspectateurs de l'événement ont utilisé plus d’écrans que l’année dernière pour le suivre le match, principalement à la télévision, même si 21% l'ont regardé en live sur smart TV, 13% sur mobile et 12% sur tablette. Et concernant l'impact des publicités, on peut dire que les marques ont gagné des points puisque 77% des spectateurs attendaient avec impatience les publicités et 52% des sondés avaient prévu de partager les campagnes de publicité qu’ils ont trouvées intéressantes. Enfin, last but not least, 67% des Américains interrogés par YuMe sont convaincus que les publicités diffusées pendant l'évènement génèrent une meilleure mémorisation des marques annonceurs. Rendez-vous l'année prochaine, alors !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Publicité : Snapchat, Periscope, les contenus verticaux passionnent la jeune génération
À lire aussi
Accros à la TV, jeunes actifs aisés, ambitieux en difficulté, qui sont les jeunes que la publicité vise aujourd'hui ?
À lire aussi
Le Native Advertising, roi de la publicité numérique d'ici 2020, grâce à la vidéo et aux réseaux sociaux ?
À lire aussi
Publicité : 2016, année du Native Advertising ? Merci les AdBlockers !
À lire aussi
Publicité : 53% des 16-24 ans adeptes d'Adblockers en France, phénomène confirmé
Encore plus de contenus
SuperBowl 2016 : Multi-Ecrans, impact des publicités, YuMe décrypte la soirée événement
Pixel de tracking