Snapchat

Snapchat : De la publicité "pas trop élaborée" et "pas ciblée" bientôt diffusée sur la messagerie éphémère

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Evan Spiegel laisse porte ouverte aux annonceurs !

Cela faisait plusieurs mois que l’on attendait une annonce du genre : Snapchat se lance (enfin) dans la publicité, après plusieurs mois de réflexion. Mais là où Instagram et Pinterest imposent aux annonceurs un niveau de créativité et de qualité élevé pour leurs publicités, Evan Spiegel, le PDG de Snapchat, se veut bien plus cool quant à l’intégration de la publicité sur son service. La preuve par ici !

Le mois dernier, Air of melty vous rapportait que Snapchat, associé à l’humour, constituait un outil marketing de choix pour pousser les jeunes dans les musées. Valeur sûre auprès des jeunes, l’application de messagerie éphémère, cherche en effet à sortir du statut de simple service amusant à celui de véritable outil de communication, pour les jeunes mais aussi pour les marques. Depuis quelques temps, les fondateurs de Snapchat semblent en effet affirmer une volonté de rentabiliser leur application, en monétisant son audience croissante. C’est ainsi que, fin août, nous vous annoncions le lancement prochain de Snapchat Discovery, un nouveau service éphémère donnant de la place à la publicité et aux news. Aujourd’hui, Evan Spiegel, PDG de la firme, annonce la mise en place d’une nouvelle stratégie : l’arrivée directe de la publicité, sans détour.

Snapchat, nouvelle cible des marques !

Quelques mois après avoir refusé successivement une offre de 3 milliards de dollars de Facebook et de 4 milliards de dollars de Google, Evan Spiegel vient en effet d'annoncer l'arrivée prochaine de publicités sur l'application de messagerie instantanée aux contenus éphémères. Invité à s’exprimer lors du Vanity Fair New Establishment Summit à San Francisco, il a ainsi expliqué que les publicités s'intégreraient dans le nouveau format "stories" lancé il y a quelques semaines par Snapchat et qui permet à l’utilisateur de faire un montage de plusieurs snaps, visibles durant 24h auprès de tous ses contacts, avant de disparaître. Alors qu’Instagram et Pinterest, qui se lancent également progressivement dans la publicité, imposent un haut niveau de qualité de la part des annonceurs souhaitant s’exprimer sur leur plateforme, Evan Spiegel, de son côté, semble peu se soucier de ce qu’il adviendra. "Elles ne seront pas trop élaborées et elles ne seront pas ciblées", a-t-il ainsi précisé au sujet des publicités.

Jackpot en vue pour Snapchat ?

Evaluée à 10 milliards de dollars, la startup Snapchat doit encore trouver son modèle économique. Cette nouvelle apparait comme une suite logique du recrutement d’un ancien employé de Facebook par Snapchat en vue de lancer la monétisation de son service. Il faut dire que Snapchat a tout intérêt à chercher des bénéfices à l’heure actuelle, à l’heure où 55% des jeunes âgés entre 14 et 34 ans réclament de l’éphémère en ligne, selon une étude de The Cassandra Report. Toujours selon l’étude, environ les trois-quarts des répondants ont témoigné d’un d’intérêt plus ou moins grand pour les messageries éphémères.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Snapchat : Lancement de la publicité dès ce weekend !
À lire aussi
Snapchat piraté : Une "erreur de configuration du serveur" à l’origine des 200 000 photos piratées, prise de conscience chez les jeunes ?
À lire aussi
Snapchat piraté : L’application de partage éphémère accuse les applis tierces et invite les jeunes à la prudence
À lire aussi
Snapchat : Nouveau Celebgate en vue, le sexe 2.0 de la Génération Y toujours au cœur des préoccupations
À lire aussi
Snapchat se lance dans le paiement mobile avec Snapcash, de quoi reconquérir les jeunes ?
Encore plus de contenus
Société

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?

Être confiné ne veut pas forcément dire être isolé. Pour tout humain, le contact avec les autres est très important, et c'est particulièrement vrai pour les jeunes. Alors, comment les 18-34 ans communiquent-ils avec leurs proches en cette période de crise sanitaire ? YouGov répond à la question, en montrant des différences importantes en fonction de l'âge.

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?
Snapchat : De la publicité "pas trop élaborée" et "pas ciblée" bientôt diffusée sur la messagerie éphémère
Pixel de tracking