Snapchat : Les "Brand Stories", c'est fini, où en est la publicité sur le réseau social ?

Le PDG de Snapchat repense sa stratégie publicitaire.
Ecrit par

Snapchat est indéniablement aujourd'hui l'application la plus populaire auprès des moins de 25 ans. Et si les jeunes l'adorent, les marques l'adorent alors logiquement tout autant ! Mais alors que la publicité a débarqué sur le réseau social il y a désormais quelques mois, la firme d'Evan Spiegel entend aujourd'hui procéder à quelques changements, à découvrir par ici.

Snapchat, roi des réseaux sociaux auprès des jeunes ? On s'en rapproche tout doucement au fil des mois, comme nous vous l'avons montré il y a dix jours, en vous révélant quel est le réseau social qui attire le plus les moins de 35 ans, entre Snapchat, Vine, Tumblr ou encore Instagram. Concernant les plus jeunes, la large domination de Snapchat était alors indéniable, selon les chiffres dévoilés par comScore, avec 45% de son audience ayant moins de 24 ans ! Fortes de ce constat et désireuses de communiquer là où les jeunes communiquent entre eux, les marques cherchent à s'inviter toujours plus sur le réseau social qui permet l'échange de photos, vidéos et messages éphémères. Ainsi, Snapchat a récemment été utilisé comme outil marketing pour promouvoir le prochain Call of Duty, comme Air of melty vous en a parlé récemment. Selon Re/Code, depuis le lancement de Discovery, alias la plateforme d’actualité de Snapchat à destination des 15-25 ans dévoilée en janvier dernier et lancée en partenariat avec des médias comme CNN, MTV, Cosmopolitan et Vice en février dernier, les annonceurs ont déboursé 100 000 dollars par jour pour diffuser de la publicité au sein de ces contenus. Oui mais voilà, si la publicité sur Snapchat se révèle toujours plus tentante, plus efficace et plus développée, la firme d'Evan Siegel entend aujourd'hui imposer quelques limites, la preuve tout de suite.

Selon le site spécialisé et généralement bien informé Re/Code, l'application Snapchat a l'intention de stopper dès maintenant la commercialisation de ses "Brand Stories", alias les premiers formats publicitaires de l’application lancés à l’automne dernier. Comme le rappelle le site Offremedia, qui relaie l'information, "s’apparentant à des "sponsored stories", les "Brand Stories" permettaient à un annonceur de diffuser des photos et vidéos auprès d’utilisateurs ne figurant pas parmi les followers de son compte Snapchat". Pas de panique toutefois, il semble aujourd'hui évident que ces formats pourraient être relancés sous une nouvelle forme puisque Snapchat compte indéniablement sur la publicité pour se développer aujourd'hui. La preuve, c'est que, en parallèle de cette annonce, l’application a annoncé la mise en place de deux autres types de publicités : d'une part, les "Our Story sponsorships", à savoir des contenus sponsorisés par des marques à partir de montages d’images et de vidéos des utilisateurs autour d’événements spécifiques et, d'autre part, le développement des publicités au sein de Discovery. Quelques artistes, comme Madonna, ont d'ores et déjà choisi de faire de ce support leur nouveau terrain de jeu pour se rendre visible auprès des jeunes mobinautes. De son côté, meltygroup a lancé le mois dernier la toute première websérie réalité française sur Snapchat, avec un succès qui devrait inspiré des suites : 8 millions de vues ont été comptablisées sur le réseau social pour les vidéos et photos éphémères de SnapTrip London, qui dévoilait les aventures de 4 jeunes artistes lors d'un weekend londonien.

Crédit : snapchat, x