Adictiz Box, "Une expérience engageante pour les utilisateurs et des réponses simples aux objectifs des marques" (EXCLU)

L'advergame, tendance forte en 2015 !
Ecrit par

Les jeunes aiment jouer et les marques le leur rendent bien. Ces derniers mois, l’advergame, ou jeu publicitaire, se développe de plus en plus dans les stratégies marketing. Découvrez par ici notre interview de Charles Christory, CEO et Founder d’Adictiz, une plateforme qui entend aider les marques à recruter, engager et convertir leur communauté, que ce soit sur leur site web, mobile et réseaux sociaux.

Allez-vous rentrer dans le jeu ? Hier, la rédaction d’Air of melty vous présentait Branded Mini-Games, une plateforme de jeux générant "près de 20 minutes de contact fun avec les marques". C’est un fait, à l’heure où le grand public, et la jeune génération en particulier, se lasse d’une publicité omniprésente dans son quotidien, l’advergame, ou jeu publicitaire, représente une alternative particulièrement tentante pour les marques. Et ce n’est pas Charles Christory, CEO et Founder d’Adictiz, une plateforme qui entend aider les marques à recruter, engager et convertir leur communauté, que ce soit sur leur site web, mobile et réseaux sociaux grâce au jeu, qui nous dira le contraire. Il a accepté de répondre à nos questions sur le sujet, par ici.

- Que propose Adictiz et comment fonctionne l'agence ? Quel rapport entretenez-vous avec les marques ?

Chez Adictiz, nous ne nous considérons pas comme agence, mais plus comme une plateforme dont la vocation est d'aider les marques à recruter, engager et convertir leur communauté, que ce soit sur leur site web, mobile et réseaux sociaux. Aujourd'hui, plus d'une centaine de grands comptes l'utilisent quotidiennement. Notre technologie, appelée Adictiz Box, leur permet alors de créer en quelques clics des mécaniques de jeux très personnalisées Et, du coup, nous sommes en relation très proche avec les marques que nous accompagnons sur la plateforme, afin de bien les conseiller dans la mise en place de leurs campagnes, afin qu'elles atteignent leurs objectifs marketing, qu’il soit question de branding, d'acquisition utilisateur, de génération de trafic online et offline, etc.

-Au salon E-Marketing, la semaine passée, vous avez présenté une innovation sur mobile. Quelle est-elle exactement ? En quoi le jeu sur mobile représente-t-il un enjeu capital pour les marques aujourd'hui, particulièrement auprès des 18-30 ans ?

Nous avons une conviction forte chez Adictiz : ce n'est pas à l'utilisateur de faire l'effort pour trouver le contenu, c'est à la marque de s'adapter aux usages des utilisateurs. C'est comme cela qu'Adictiz a été lancé il y a 6 ans, en étant parmi les premiers sur Facebook, et c'est dans cette continuité que nous développons le mobile depuis 4 ans. De l'autre côté, c'est aussi compliqué pour une marque de s'adapter aux nouvelles tendances digitales, d'en tirer directement de la valeur, avec la multiplicité des plateformes mobiles et réseaux sociaux. Et du coup, nous faisons évoluer notre technologie pour aider les marques sur ce challenge. Le mobile représentera en France plus de la moitié du trafic, et les marques s'équipent ainsi de plus en plus avec leurs propres applications. Avec notre SDK Mobile, qui est l'innovation annoncée au eMarketing, nous leur permettons de venir engager leur communauté directement sur leur application mobile. Les marques ayant installé notre SDK ont alors la possibilité via notre plateforme Adictiz Box d'y lancer des jeux et concours, sans que l'utilisateur ait besoin de quitter l'application de la marque.

-Qu'apporte l'advergame aux marques (visibilité, fidélité, engagement...) ? Qu'apporte l'advergame aux jeunes consommateurs (valeurs, bons plans...) ?

Le jeu au sens large du terme, va permettre aux marques de recruter des utilisateurs, une communauté. Ensuite, par le jeu, les utilisateurs vont pouvoir être engagés sur le message, l'identité de la marque : ils sont actifs en répondant à un quizz, en essayant de faire un score, ou encore en se prenant en photo. La notion d'activité est alors essentielle et c'est ce qui permet au jeu d'être un vrai complément à un dispositif image ou vidéo. Enfin, le jeu va permettre de récompenser l'utilisateur, et la marque pourra enfin essayer de le transformer en l'invitant à aller visiter un site ecommerce, à se rendre en magasin, etc.

-On trouve beaucoup d'animaux dans vos jeux. Comment l'expliquer ? L'usage d'animaux est-il quelque chose qui permet de captiver une audience ?

Nous avons en effet développé Paf le Chien et Il est Con ce Pigeon qui ont attiré de millions de personnes. Mais je ne pense pas que cela puisse être une règle, même si chez certaines marques, le fait de créer une "mascotte", "icône", "personnage" peut être un atout pour faire passer des messages. D'un point de vue marketing, Oasis, Orangina, ou encore M&M's sont notamment très friands de cela.

-Sur notre site, nous évoquons régulièrement l'idée que les jeunes consommateurs recherchent à la fois les notions d'expérience et de bons plans. Pensez-vous que, en cela, le jeu répond à leurs attentes ?

Oui tout à fait, et les chiffres le confirment, le jeu offre une véritable expérience de marque, les temps passés par utilisateurs peuvent dépasser sur certaines campagnes 5 min.

-En quoi le jeu social est-il particulièrement pertinent auprès de la jeune génération ? On dit beaucoup que les jeunes acceptent plus la publicité sur les réseaux sociaux que sur d'autres supports, vous confirmez ?

Tout d'abord, le "jeu" est dans la pensée commune considéré comme plus pertinent chez les jeunes (15-25 ans); mais ce que l'on constate, c'est que ce n'est pas le cas. La moyenne des utilisateurs participant aux campagnes de jeux et concours est souvent entre 35 ans et 40 ans. Tout le monde aime le jeu. Sur la publicité d'une manière générale, je pense que c'est surtout certains formats publicitaires que rejettent certains utilisateurs. Tout le monde a déjà fait l'expérience d'un format bannière qui remplit 20% de votre écran et sur lequel vous cliquez par inadvertance. Nous apportons aujourd'hui par le format jeu une expérience engageante pour les utilisateurs et des réponses simples aux objectifs marketing des entreprises que nous accompagnons.

-Dans votre Adictiz.box, vous proposez des concours Instagram. Justement, Instagram, comme terrain de jeu des marques, ça devient une réalité ?

Oui, Instagram est intégré sur Adictiz Box depuis 2013, et nous avons de nombreuses marques qui l'utilisent. Instragram est très puissant sur l'engagement autour de la photo, et des concours photos sont ainsi très régulièrement organisés.

-Quid des concours vidéo, peut-on dire que c'est en plein essor ? Pourquoi aujourd'hui ?

La vidéo connaît un bel essor sur le web & mobile. Associer un jeu avec une vidéo, que ce soit un concours vidéo comme vous l'indiquez, ou un quizz sur une vidéo, donne en effet de beaux résultats. C'est aussi un bon moyen pour les marques d'utiliser leur contenu.

-Quelle sera la prochaine tendance autour du jeu selon vous : toujours plus de mobile, toujours plus de réseaux sociaux, un autre support investi par le jeu ?

Pour le moment, notre plateforme va continuer à être ultra intégrée avec le mobile, web et réseaux sociaux en y ajoutant tous les mois de nombreuses nouvelles mécaniques de jeux toujours plus engageantes. Et si un nouveau support émerge, vous pouvez compter sur nous pour être les premiers à l'intégrer - comme ce fut le cas il y a peu avec l'arrivée de la plateforme Messenger de Facebook qui est intégrée dans Adictiz Box.

Crédit : adictiz, x