Branded Mini-Games, "Nos jeux génèrent près de 20 minutes de contact fun avec une marque" (EXCLU)

Le jeu  publicitaire à portée de tous !
Ecrit par

Les mini-jeux vont-ils parvenir à se faire une grande place sur le marché de l'advergame ? Olivier Pinard, spécialiste du jeu publicitaire depuis 10 ans, y croit fortement et nous donne ses arguments très pertinents dans le cadre d'une interview à découvrir ici, présentant Branded Mini-Games, une plateforme cherchant à démocratiser l’utilisation du jeu comme support publicitaire pour toucher toujours mieux les Digital Natives.

Puisque les jeunes aiment jouer, les marques vont leur donner de quoi jouer ! Il y a quelques semaines, la rédaction d'Air of melty avait eu l'occasion d'interviewer Olivier Pinard, spécialiste de l'avergame depuis dix ans, pour aborder l'enjeu actuel et fort autour du jeu publicitaire pour séduire les jeunes. Quelques jours plus tard, la tendance était plus que jamais confirmée lorsque nous vous présentions le premier bilan très positif de Milka Biscuit Saga, une opération d'advergame qui a clairement su conquérir les moins de 30 ans. Aujourd'hui, Olivier Pinard revient vers nous pour nous parler de l'essor des mini jeux, qui devraient prendre une place de plus en plus en plus grande sur le marché de l'advergame. Entretien à découvrir tout de suite.

-Que propose exactement la plateforme Branded Mini Games ?

Branded Mini-Games est une solution de création de campagnes publicitaires basées sur des jeux publicitaires en HTML 5. Notre objectif est d’offrir un nouvel outil simple, rapide et économique pour communiquer efficacement sur les smartphones, tablettes et les réseaux sociaux. Concrètement, nous proposons un catalogue de 40 mini-jeux très grand publics associés à de puissantes mécaniques sociales. Nos jeux sont intégralement personnalisables, du graphisme jusqu'aux mécaniques d'acquisitions, d'engagement et de transformation. Notre plateforme en ligne permet aux marques de lancer une campagne en quelques clics et de façon complètement gratuite. Notre volonté, avec cette plateforme, c’est de démocratiser l’utilisation du jeu comme support publicitaire. Nous souhaitons offrir aux startups, associations, et toutes petites entreprises la possibilité d’être présentes sur les réseaux sociaux et les smartphones avec de petits jeux simples et efficaces. Bien évidemment, nous offrons aussi un service premium plus complet où nous prenons en charge toute la personnalisation des jeux.

-Combien de temps prend la création d'un advergame ? Comment se passe le processus de création, entre votre plateforme et les marques, start-ups et associations avec lesquelles vous travaillez ?

Créer un advergame avec notre solution est très rapide. Si l’on ne prend pas en compte la création graphique, il ne faut que quelques minutes pour paramétrer un jeu et une campagne avec notre éditeur en ligne. Dans le cadre de notre offre premium, où nous prenons en charge la création artistique et l’adaptation à la marque, il faut compter une semaine entre la signature du contrat et le lancement opérationnel du jeu. En comptant notamment les aller-retours autour du design ! Et dans les deux cas le jeu sera jouable aussi bien sur smartphones et tablettes que sur des ordinateurs de bureaux ou des portables.

-En quoi le jeu publicitaire sur mobile représente aujourd’hui un enjeu de taille pour aider les marques à engager les 18-35 ans ?

Aujourd’hui retenir l’attention des Digital Natives est extrêmement compliqué. Les publicités traditionnelles sont à peine vues… et cela, quand elle ne sont pas perçues comme intrusives. Les vidéos coûtent cher, sont longues à produire et ne sont clairement pas toujours efficaces. Le jeu, quant à lui, est omniprésent sur les supports digitaux. Tout le monde joue et les 18-35 ans en particulier. Jouer est une action volontaire, fun, et généralement gratifiante. Les succès sont mis en avant, les échecs vite oubliés. En moyenne, nos utilisateurs font 20 parties d’un même jeu à raison de 60 secondes par partie. C’est souvent pour améliorer leurs scores et les partager avec leurs amis sur les réseaux sociaux et les leaderboards inclus dans notre solution. Cette émulation entre joueurs génère donc en moyenne un peu moins de 20 minutes de contact fun avec une marque. C’est infiniment plus que ce que peuvent offrir les autres supports. En effet, qui regarderait volontairement une même bannière vingt fois de suite ? Par ailleurs, ce temps de plaisir offert à l’utilisateur induit des taux de transformation excellent sur les "call-to-action" que l’on retrouve à la fin de nos jeux. De plus, les jeux sont conçus autour de mécaniques virales éprouvées qui poussent les utilisateurs à partager efficacement leurs actions sur les réseaux sociaux.

-Peut-on aujourd’hui créer des jeux sur "tous les sujets"?

Il est possible de créer des jeux sur tous les sujets et toutes les thématiques. Que l’on cherche à promouvoir un produit, ou faire passer des idées, tout est possible. A condition de trouver la bonne approche. Le seul impératif est de ne pas se tromper d’ambition. Les marques ne doivent pas chercher à créer de "vrais" jeux mais bien des publicités ludiques. Il est quasiment impossible aujourd’hui pour une marque de se positionner au niveau de qualité et de profondeur des jeux commerciaux. L’investissement est trop lourd, la concurrence trop nombreuse. Les marques doivent assumer le fait que leurs advergames sont avant tout des publicités digitales.

Crédit : branded mini games, mondelez