Société

4 jeunes femmes sur 10 victimes d'agressions sexistes au prétexte de leur tenue vestimentaire

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
4 jeunes femmes sur 10 victimes d'agressions sexistes au prétexte de leur tenue vestimentaire

En 2020, les Millennials sont-ils libres de s'habiller comme ils l'entendent ? De nouvelles données issues de l'étude #MoiJeune menée par 20 Minutes et OpinionWay semble montrer que non. Entre jeunes femmes et jeunes hommes, bien des différences sont à noter.

Pour la jeune génération, la mode est un sujet fort. Au quotidien, les moins de 35 ans accordent une grande importance au choix de leur tenue et de leurs accessoires. C'est d'ailleurs dans ce contexte que l'appli Watiz, alias le "Shazam de la mode", promet de conquérir toute une génération en permettant d'acheter simplement les vêtements vus dans les séries, une autre passion des 18-35 ans. Mais, depuis quelques jours, la manière de s'habiller de certains jeunes suscite un réel débat au sein de la société. Avec le hashtag #BalanceTonBahut et #BalanceTonProf, la jeune génération a dit stop au harcèlement scolaire, sous toutes ses formes. Un harcèlement (scolaire ou non) qui est parfois directement lié à son style vestimentaire, comme le révèlent de nouvelles données issues de l'étude #MoiJeune de 20 Minutes et OpinionWay. Selon le nouveau sondage, 42% des femmes de 18 à 30 ans disent avoir été victimes d'agressions sexistes au prétexte de leur tenue vestimentaire au cours des douze derniers mois. Aussi, 83% déclarent avoir subi des remarques et des sifflements sur leur tenue vestimentaire, dont 67% régulièrement. Dans ce contexte, 69% des femmes de 18 à 30 ans ont déjà renoncé au moins une fois au cours de douze derniers mois à porter un vêtement par peur des remarques ou des agressions sexistes.

4 jeunes femmes sur 10 victimes d'agressions sexistes au prétexte de leur tenue vestimentaire
Crédit : Simon Maage via Unsplash

La nouvelle étude menée par 20 Minutes et OpinionWay intervient à un moment où le mouvement #liberationdu14, pronant la liberté pour les jeunes de s'habiller selon leurs envies pour aller au collège et au lycée, prend de plus en plus de la voix. D'ailleurs, elle révèle que 63% des femmes âgées de 18 à 30 ans le soutiennent, contre 53% des hommes de la même tranche d'âge. 57% des femmes de 18 à 30 ans sont par ailleurs opposées à un code vestimentaire au collège ou au lycée, 37% considérant que ces dress codes sont fondés sur des critères subjectifs, voire des a priori sexistes. Dans le même temps, 60% des hommes de 18 à 30 ans, eux, se disent favorables aux règlements vestimentaires au collège et au lycée. De quoi confirmer les convictions des jeunes femmes. À l'heure où les hommes politique sont nombreux à parler de "tenue correcte" voire de "tenue républicaine", 84% des jeunes femmes sondées jugent impossible ou très compliqué d'en donner une définition. Chez les hommes, 62% sont dans le même état d'esprit. On le voit donc, les looks font beaucoup parler en cet automne 2020...

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials et leur animal de compagnie, quelle réalité en 2020 ?
À lire aussi
La jeune génération, éloignée de l'esprit "Charlie" ?
À lire aussi
L'apéro virtuel, un incontournable de la rentrée 2020 pour la jeune génération ?
À lire aussi
Les Millennials et le développement durable, ça matche ou pas en 2020 ?
À lire aussi
Quelles Journées du Patrimoine pour les Millennials en 2020 ?
À lire aussi
Fluidité, liberté, activisme, quelles sont les valeurs clés de la Génération Z en 2020 ?
Encore plus de contenus
4 jeunes femmes sur 10 victimes d'agressions sexistes au prétexte de leur tenue vestimentaire
Pixel de tracking