Marketing

Des rébus en emojis pour engager toujours plus les jeunes, top ou flop ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Saurez-vous décrypter le message ?

Les émojis sont désormais vraiment partout ! Alors que, ces derniers mois, de nombreuses marques ont créé leur langage émoji pour séduire les jeunes, une associtation britannique vient désormais de lancer une campagne de communication uniquement axée sur ce type d'images. Alors, trop d'émojis tue-t-il l'émoji ? Aux jeunes d'en juger !

C'est LA grande tendance de l'année 2015, l'émoji s'invite aujourd'hui partout dans les campagnes des marques. A la rédaction d'Air of melty, on comprend bien pourquoi les émoticônes en tout genre séduisent les jeunes comme les annonceurs, et nous tentons de vous l'expliquer au quotidien. La semaine dernière, nous vous révélions ainsi que, ni plus ni moins, les émojis étaient aujourd'hui utilisés pour "remplacer les émotions dans la publicité". C'est un fait et la tendance se confirme un peu plus chaque semaine, les émojis sont plus forts que les mots. Une étude du département smart data de meltygroup vous l'avait montré, les jeunes internautes sont accros aux smileys. A l'heure actuelle, près de 8 meltynautes sur 10 déclarent ainsi utiliser des émojis, dont 35% déclarent même le faire "tout le temps". Même si près d'1 jeune sur 2 (46%) se considère comme étant incapable de communiquer uniquement avec des émoticônes et que 58% déclarent qu'ils pourraient s'en passer, c'est un fait, les émojis font désormais partie intégrante de leur vie ! A tel point que 42% des meltynautes les jugent comme étant "indispensables". Ils sont aussi 63% à assurer avoir un ou plusieurs émojis préférés. Fortes de ce constat, les marques multiplient l'utilisation d'émojis, en étant nombreuses à créer leur propre langage imagé, comme tel a été le cas pour Mentos, Ikea ou encore Coca-Cola. Aujourd'hui, c'est au tour des associations de s'emparer du phénomène, pour faire passer des messages codés à la jeune génération.

Saurez-vous décrypter le message ?

L'association à but non lucratif ayant l'ambition de réduire la consommation de substances dangereuses chez les adolescents (drogue, alcool, tabac) The Partnership for Drug-Free Kids vient ainsi de dévoiler une campagne uniquement composée d'émojis qui prennent la forme d'un rébus. Considérant que les jeunes sont les plus aptes à comprendre le message qui se cache derrière ces images, l'ONG a estimé que l'utilisation d'émoticônes permettrait de créer un message codé qui créerait une certaine proximité avec la jeune génération, cible première de cette campagne. En effet, comme l'explique le site L'ADN, "les premières prises à cet âge sont souvent le résultat de mauvaises influences ou de la peur de ne pas paraître assez cool. C’est la raison pour laquelle l’association a décidé de toucher directement son cœur de cible et, pour cela, de parler le même langage. En partenariat avec l’organisme Above the Influence (ATI) et l’agence Hill Holliday, The Partnership for Drug-Free Kids a imaginé une série de rebus composés d’emojis diffusés sur un site mobile dédié (wegotyou.life)", au coeur d'une campagne diffusée sur le web, au cinéma et en OOH. Les messages cryptés parlent de médicaments, de l'alcool, du rapport à l’autre, de l’image que l’on de soi, d’intimidation et invitent les jeunes à "cracker le code", et pas autre chose ! Il y a quelques temps, une autre marque avait eu la même idée pour promouvoir sa dernière voiture, mais avait été victime d'un bad buzz car le message n'avait pas réellement pu être décrypté. Alors, trop d'émojis tue-t-il l'émoji ? Aux jeunes d'en juger !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
La folie Emojis s'invite jusque dans les salles de cinéma !
À lire aussi
Marketing : Les émojis, utilisés pour "remplacer les émotions dans la publicité"
À lire aussi
Marketing : Immerger les jeunes dans une expérience de divertissement, la tendance de 2015
À lire aussi
Que réclament (vraiment) les jeunes : Bons plans ou connexion avec une marque ?
À lire aussi
Marketing : L'utilisation des émoticônes par les jeunes passe un nouveau cap !
Encore plus de contenus
Marketing il y a 9 heures

Les 18-34 ans, une génération qui assume ses paradoxes (ETUDE)

Ce matin, Prisma Media a organisé une conférence pour présenter les résultats de son étude menée auprès des Millennials français. Une conférence qui a permis de réaliser une plongée dans l'état d'esprit des 18-35 ans, de façon à mieux les comprendre et mieux les toucher avec des discours pertinents.

Les 18-34 ans, une génération qui assume ses paradoxes (ETUDE)
Mobile il y a 10 heures

Plus de 7 jeunes sur 10 utilisent leur smartphone au moment des repas

La clé d'un repas réussi pour les 18-35 ans : un bon plat, de la bonne compagnie...et son mobile à portée de main. C'est ce que semble en tout cas révéler une nouvelle étude menée par OpinionWay pour Président, qui montre que les jeunes Français sont très nombreux à utiliser leur smartphone à table.

Plus de 7 jeunes sur 10 utilisent leur smartphone au moment des repas
Burger King il y a 12 heures

Burger King réclame une étoile au Guide Michelin

En tant que roi du burger, l'enseigne de restauration rapide Burger King nourrit de grandes ambitions. Sa dernière lubie ? Convaincre le célèbre Guide Michelin de lui accorder une étoile pour son nouveau sandwich haut de gamme.

Burger King réclame une étoile au Guide Michelin
Société il y a 1 jour

Le coliving et les jeunes Français, quelle réalité ?

La période de confinement a été un déclic pour inciter de nombreux Français à déménager. Trouver un logement dans lequel on se sent bien est désormais une réelle priorité. Une priorité qui peut conduire à l'essor du coliving ? Peut-être bien, à en croire une étude menée par YouGov et Businesscoot.

Le coliving et les jeunes Français, quelle réalité ?
Des rébus en emojis pour engager toujours plus les jeunes, top ou flop ?
Pixel de tracking