Emploi : La génération Z au travail, ça donne quoi ?

Au travail maintenant !
Ecrit par

Has been la génération Y ? Pas vraiment mais, quoi qu'il en soit, la Génération Z débarque en force, et elle est plutôt différente de ses aînés. Comment ? Découvrez-en plus par ici, grâce à une infographie conçue par l'institut Ribert Half.

Et si la folie autour de la génération Y était déjà finie ? De plus en plus, les spécialistes de la jeunesse se concentrent sur les moins de 25 ans, qui constituent la nouvelle génération, dernière du nom, la génération Z. Il y a quelques semaines, la rédaction d'Air of melty vous aidait à comprendre la désormais fameuse génération Z en cinq lettres, avant de vous présenter les différences principales qui distinguent la génération Z de ses aînés. Ainsi, nous apprenions notamment que les plus jeunes sont plus pragmatiques et plus prudents que leurs grands frères : ayant grandi dans un monde économiquement et politiquement en berne, sans oublier marqué par le terrorisme, les moins de 20 ans prennent moins de risques au quotidien. Dans ce même état d'esprit, ils sont plus soucieux de leur rapport à l'argent. Et ils sont également plus adeptes du face à face, avec 53% des jeunes de la génération Z déclarant préférer la communication réelle à la messagerie instantanée. Il va falloir se faire une raison, cette très jeune génération est bientôt celle qui sera la plus plébiscitée, à la fois par les marques et par les entreprises. A ce sujet, l'institut américain Robert Half vient de dévoiler une infographie qui aide à comprendre toujours un peu plus à qui nous avons affaire. Découvrez-en plus par ici.

Bonne nouvelle, alors que les membres de la génération Z devraient représenter 20% de la force de travail d'ici 2020, vous serez ravi d'apprendre que près de 8 jeunes sur 10 s'attendent à travailler "plus dur" que les générations précédentes. Et ils sont prêts à le faire, n'en déplaise au cliché qui veut que les moins de 20 ans ne sont pas toujours très courageux et dynamiques ! Les jeunes estiment qu'ils travailleront pour 4 entreprises différentes au cours de leur carrière et s'attendent à avoir des responsabilités une fois leur diplôme en poche. Ainsi, 32% des sondés se voient bien diriger une équipe 5 ans après leur sortie de l'université, tandis qu'un quart des sondés se voit en pleine ascension sociale et que 20% des jeunes se voient entrepreneurs. Et, qu'on se le dise, la nature du travail aura aussi une importance cruciale pour cette génération : 30% des jeunes accepteraient une baisse de salaire de 10 à 20% dès lors qu'ils travaillent pour une entreprise dont la mission leur tient vraiment à cœur. Une fois encore, les notions de valeurs capitales et de communication en face à face sont bien mises en lumière dans cette infographie, qui révèle notamment que le pire environnement de travail pour les jeunes serait de faire partie d'une équipe virtuelle. A l'heure où le digital est partout, les plus jeunes semblent rechercher un retour aux sources. La jeunesse a parlé, aux générations aînées de s'adapter !

Crédit : x, tabaret.uottawa.ca