Emploi : Millennials vs Generation Z, que nous réservent les jeunes pour l'avenir ?

La génération Z fera ce qu'elle veut faire !
Ecrit par

Le travail, c'est l'avenir. A l'heure où l'avenir professionnel des jeunes constitue (logiquement) sa préoccupation première, découvrez ce qui oppose la génération Z aux Millennials sur le marché du travail...et ce qui la rapproche d'une plus ancienne génération !

La jeune génération a encore plein de choses à vous faire découvrir à son sujet ! En mars dernier, la rédaction d'Air of melty vous rendait l'information officielle : la génération Y est désormais succédée par la génération Z, alias les Plurals, aussi surnommée Génération K (pour Katniss Everdeen, héroïne d'Hunger Games) ou encore génération Refresh, avec les notions de plaisir, engagement et créativité pour caractériser les 18-25 ans. Et, qu'on se le dise, celle-ci n'a pas grand chose à voir avec ses aînés ! Nous vous le montrions il y a quelques semaines en évoquant les plus grandes transformations ayant marqué cette génération Z par rapport aux baby-boomers, mais nous le mettions aussi en évidence en comparant les différences majeures opposant les Millennials à la génération Z. Aujourd'hui, c'est la solution de management SilkRoad qui se penche sur le sujet, à l'occasion d'un entretien avec Meghan M.Biro, CEO de Talent Culture. A quoi ressemble le futur sur le marché du travail avec la génération Z plutôt qu'avec les Millennials ? La réponse, c'est tout de suite !

La première tendance à remarquer, c'est que, si la génération Z est effectivement encore plus accrochée aux réseaux sociaux que ne le sont ses aînés, elle est aussi beaucoup plus prudente et beaucoup plus privée sur ces plateformes. "Alors que les Millennials ont tendance à partager l'essentiel de leur quotidien, les Z accordent plus d'importance au partage limité aux proches amis et à la famille, en utilisant plutôt des réseaux sociaux comme Snapchat et Instagram au lieu des plateformes généralistes Twitter et Facebook", explique la professionnelle. Cela permet plus difficilement aux marketeurs et aux recruteurs de les atteindre sur ces supports ! D'autre part, sachez-le dès aujourd'hui, la génération Z sera beaucoup plus sélective au sujet de l'entreprise pour laquelle elle travaillera. "Alors que les Millennials ont lutté pour trouver un travail à la fin de leurs études, les Z entreront sur le marché du travail à un moment où la plupart des compagnies peineront à recruter. Cela permettra à cette jeune génération d'être plus fine bouche sur le lieu de travail, le genre de travail et, surtout, le genre d'entreprises pour lesquelles ils veulent postuler". Des notions telles que le "bénéfice" et la "culture" prendront alors une importance capitale pour garantir la fidélité de ces jeunes employés. En cela, Meghan M.Biro estime que "la génération Z a beaucoup en commun avec la génération des baby-boomers, peut-être même plus qu'avec les Millennials"...qui seront sûrement leurs patrons au moment de leur entrée sur le marché du travail. Tout cela promet d'être intéressant, non ?

Crédit : www.blueboat.f, .c-mon-assurance.com