Génération Y au travail : Quelle semaine idéale VS quelle semaine réelle pour les jeunes ?

La jeune génération passée à la loupe !
Ecrit par

La jeune génération au travail, cela suscite de nombreuses questions. On vous apporte aujourd'hui quelques réponses : comment les jeunes aimeraient aujourd'hui travailler et quelle est leur réalité ? Deloitte a la réponse !

La jeune génération ne voit pas le monde du travail comme le font ses aînés, la rédaction d'Air of melty vous en parle au quotidien. Pas plus tard que ce matin, nous vous présentions ainsi Cheddar, un nouveau titre business et éco qui entend séduire les Millennials en leur parlant clairement de ce qu'ils recherchent sur le marché de l'emploi. Pour vous aider à toujours mieux comprendre cette génération de jeunes travailleurs, nous vous présentons régulièrement des études permettant de mettre en lumière ses attentes, ses qualités et ses caractéristiques globales. Notamment, en juillet dernier, nous vous avions présenté une définition de la génération Y vs la génération Z sur le marché du travail. A l'heure où les premiers profitent d'une forte capacité d'adaptation, d'une forte autonomie, d'une facilité d'apprentissage et d'une parfaite maîtrise des outils technologiques, les seconds trouvent leur force dans bien d'autres comportements, dont le principal est l'envie d'entreprendre et, surtout, de travailler à l'international, pour 70% d'entre eux. Mais attardons-nous quelque peu sur la désormais célèbre génération Y. Une nouvelle étude signée Deloitte vient de présenter la semaine idéale de la génération Y au travail. Alors, les surprises seront-elles au rendez-vous ? Indéniablement oui !

L'étude dévoilée par Deloitte et aujourd'hui relayée par le Journal du Net révèle que, dans l'idéal, les salariés issus de la génération Y (ou Millennials) et donc nés après 1982 "souhaiteraient notamment passer dans l'idéal 4,6 heures par semaine à échanger autour de nouvelles idées et façon de travailler et 4,5 heures à développer des compétences managériales. Mais le temps consacré à ces activités est respectivement de 3,3 heures et de 2,7 heures", soit beaucoup moins que leur envie affichée. A l'inverse, les jeunes salariés aimeraient visiblement alléger le temps qu'ils consacrent chaque semaine au traitement de leurs emails : alors qu'ils déclarent vouloir y consacrer 4,1 heures, ils y sont confrontés 4,8 heures de façon hebdomadaire. Enfin, dernière thématique abordée par cette étude, c'est le fait que les jeunes travailleurs consacreraient idéalement 3,6 heures chaque semaine à des sessions de coaching et de tutorat. Pourtant, dans la réalité, cette activité ne les occupe que 2,4 heures par semaine. Une fois de plus, cette étude confirme que le monde du travail auquel se confrontent les jeunes aujourd'hui ne correspond pas à leurs idéaux. Vous savez désormais comment rendre heureux vos jeunes employés !

Crédit : deloitte, careerealism.com