Société

Génération Y et restaurants : Un bon brunch plutôt qu’un bon rencard, la tendance décryptée !

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes accordent de plus en plus d'importance aux repas.

Nous vous l’avons déjà dit, l’alimentation occupe de plus en plus une place de choix dans le budget des moins de 30 ans, qui sont sans cesse à la recherche d’expériences, notamment gustatives. A tel point qu'ils pourraient délaisser la drague ! Mais, parallèlement à leur envie d’être surpris par un produit ou un service, les jeunes se montrent également très exigeants. Découvrez donc la nouvelle tendance liée au mobile qui découle de ce phénomène.

Ce n’est pas la première fois qu’Air of melty vous en parle, les jeunes semblent s’intéresser de plus en plus à l’alimentation et se préoccupent plus que jamais de bien manger. Nous vous l’avons déjà dit, lagénération Z pourrait aussi s’appeler la génération salade, avec sa tendance forte à manger une nourriture saine. Selon l’institut marketing NPD, les jeunes consommateurs "ne veulent plus de plats déjà préparés, vendus tout faits et dont la cuisson passe par le micro-onde. Ils sont prêts à utiliser casserole et poêle pour cuire des ingrédients frais". Ils sont aussi prêts à dépenser davantage pour bien manger au restaurant : une récente étude a révélé que, désormais, un cinquième du budget des jeunes est dédié à l’alimentation et à la restauration, soit tout autant que le budget accordé à l’habillement.

L'amitié est désormais privilégiée à l'amour dans les restaurants.
Crédit : x

Par ailleurs, un article paru hier dans le Time rapporte que la nourriture semble prendre une importance encore plus considérable dans l’esprit des jeunes : à égal avec la mode, le domaine de la restauration dominerait désormais le domaine de la séduction ! En effet, le journal américain explique que "les jeunes passent plus de temps à planifier un brunch qu’à planifier un rencard" ! La chronique rédigée par Sarah Grieco met en lumière un phénomène inédit : alors qu’ils se laissent normalement portés par le hasard, la surprise et la spontanéité, les jeunes aiment planifier leur repas des jours à l’avance. "Des amis de San Francisco à Pittsburgh, Washington D.C et Denver ont admis penser à leurs repas largement en avance, comme si c’était devenu une obsession".

La séduction passe au second plan, derrière un bon repas.
Crédit : X

Et dans cette pratique, tout comme pour la séduction en ligne, le mobile joue un rôle capital. Des applications pour Smartphone comme Ness ou Localeur, qui présentent les établissements et les menus en détails, permettent ainsi de trouver plus facilement le restaurant parfait que la conquête à y emmener, selon la jeune journaliste. "Mes amis et moi contemplons les images des plats et des desserts de la même manière que nous observons des profils sur des sites de rencontre. C’est comme Tinder, pour la nourriture, en conservant la chose plutôt sociale puisque l’on peut réserver une table facilement et directement, d’un coup de doigt". Ainsi, les marques doivent prendre en compte cette nouvelle tendance qui prouve, une fois de plus, la forte exigence des jeunes au sujet de ce qu’ils consomment. Qu’on se le dise, l’alimentation n’est pas épargnée, loin de là !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Génération Y : le hasard et la surprise au cœur de leur consommation, la tendance analysée
À lire aussi
Génération Y nostalgique et mélancolique, comment le marketing se sert de cette tendance ?
À lire aussi
Ritualisation du bien-être, la nouvelle tendance chez les 18-30 ans décryptée
À lire aussi
Génération "Moi je" : La génération Y narcissique et compétitive, des traits de caractère qui forcent les marques à s'adapter
À lire aussi
Génération Y et luxe : Confort et transports en commun sont les priorités des jeunes voyageurs
À lire aussi
Génération Y, alias la Nice Generation décryptée, entre éthique et bien être
Encore plus de contenus
Marketing il y a 9 heures

La jeune génération, réellement adepte de la seconde main ou non ?

Quand on parle de la jeune génération, on parle de plus en plus de son côté engagé sur tous les fronts. Alors que plusieurs études ont notamment montré ces derniers mois que les 18-30 ans s'intéressent de plus en plus à la mode durable, de nouvelles données signées Jam font le point sur le sujet.

La jeune génération, réellement adepte de la seconde main ou non ?
Génération Y et restaurants : Un bon brunch plutôt qu’un bon rencard, la tendance décryptée !
Pixel de tracking