HUBFORUM 2016 : Utilité, discrétion, sex-appeal, les sept tendances à suivre en matière de transformation digitale

Le HUBFORUM a fermé ses portes !
Ecrit par

Ces 4 et 5 octobre, se déroulait le HUBFORUM 2016 à Paris. L'occasion de faire un point sur toutes les dernières tendances en matière de marketing digital, autour d'un axe principal : Hack Your Success. et, surtout, l'occasion de présenter les 7 tendances de la transformation digitale.

Pour l'année 2016, le HUBFORUM, c'est terminé ! Vous le savez, au quotidien, l'équipe d'Air of melty s'efforce de vous donner les informations les plus fraîches pour vous aider toujours plus, en tant que marques et professionnels, à engager la jeune génération, connue pour être exigeante et volatile. Dans cette logique, nous suivons chaque mois les rendez-vous du Hub Institute, à commencer par les HUBDAY, dont celui consacré au futur de la vidéo, data et créativité organisé en juin dernier. Nous vous avions également tout raconté du HUBFORUM 2015, consacré au thème Disrupt or Be Disrupted. Cette année, la septième édition de la conférence HUBFORUM était consacrée à une nouvelle thématique : "Hack Your Success". Alors que 4 000 personnes ont répondu présent physiquement pour les conférences et 12 500 ont visionné les lives, pour plus de 15 000 tweets émis et 64 millions d'impressions, les équipes du Hub Institute ont décidé de conclure l'événement marketing en présentant une synthèse des 7 tendances de la transformation digitale en ce deuxième semestre 2016. Entre utilité, discrétion, sex-appeal et humanité, tout ce qu'il faut en retenir, c'est par ici !

La première grande tendance mise en lumière par le HUBFORUM et relayée par le site 100%MEDIAS, c'est le fait que les marques doivent aujourd'hui prendre conscience du fait que les gens ne veulent pas être leurs amis. "Il est primordial de se demander comment leur être vraiment utile, plutôt que de chercher à créer une communauté de 'fans'". La preuve, c'est que les marques qui cartonnent le plus en ce moment ne sont pas forcément celles qui font le plus de bruit ! C'est ce que la firme décrit comme étant le "succès des marques invisibles", avec la mise en lumière d'une expérience client simple, pratique et rapide, comme peut l'incarner Uber. La clé ? Moins de promesses, pour une expérience client plus efficace. Aussi, il existe aujourd'hui chez les marques "un réel problème de gestion du contenu". Mais encore ? A l'ère d'Internet, les entreprises doivent faire appel à des rédacteurs en chef et à des Chief Content Officer pour produire des contenus de qualité...chaque jour ! D'autre part, ces mêmes entreprises, particulièrement les grandes boîtes, doivent "travailler davantage leur sex-appeal", selon le HUBFORUM. C'est à dire ? Proposer des conditions de travail plus attractives, avec des possibilités de création et d'innovation, pour attirer les jeunes diplômés et les jeunes talents. L'idée est aussi de préserver l'humain au cœur de l'entreprise, à l'heure où les nouvelles technologies prennent de plus en plus de place. "C'est à nous de définir ce qui est acceptable et ce que nous souhaitons implanter dans nos technologies. Un algorithme n’a pas de moral ou de conscience. Et changer la technologie sans changer la culture ou l’organisation (humaines par essence) sera inutile".

Dans le même esprit, suivre les tendances du moment sans se projeter dans l'avenir est parfaitement inutile : "Suivre les tendances pour anticiper les changements à moyen et long termes est indispensable. Cela ne doit cependant pas se faire au détriment du court terme et des objectifs business qui sont ceux que rencontrent actuellement les entreprises. Il faut être capable de prendre les décisions qui s’imposent dans l’immédiat tout en se projetant dans l’avenir. Attention donc à ne pas se concentrer sur les buzzwords du moment : réalité augmentée, blockchain, DMP". Enfin, last but not least, le HUBFORUM a permis de mettre en lumière la naissance potentielle d'un nouveau poste dans les entreprises, à savoir celui de Chief Performance Officer, dont l'objectif sera de "déterminer comment faire des données un facteur clé de succès et un avantage compétitif". Car, ne l'oublions jamais, la donnée en elle-même ne vaut rien. Pour être efficace, elle doit être traduite et analysée pour être mise au service du business et de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Et ce sera sans aucun doute l'un des enjeux forts des mois à venir ! Au travail maintenant : après la théorie, place à la pratique !

Crédit : hubforum