Immobilier, matérialisme, la fin des mythes concernant la jeune génération

Ecrit par

À force de lire des centaines d'articles sur les Millennials, vous pensiez tout connaître d'eux ? Alors testez vos connaissances en la matière en découvrant les résultats d'une étude menée par Ipsos MORI en Grande-Bretagne, qui vise à mettre en lumière les vérités et les mythes à oublier concernant la jeune génération.

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission d'Air of melty au quotidien est de vous aider à toujours mieux cerner la jeune génération. Et cela passe notamment par le fait de démonter régulièrement les clichés qui concernent cette cible, qu'il s'agisse de la génération Z ou de la génération Y. Dans cette logique, il y a quelques mois, nous vous parlions du fait que la fabrique de la cité balayait les clichés concernant les Millennials en allant jusqu'à traiter cette génération de légende urbaine. Plus récemment, c'est le site Target Marketing qui vous conseillait d'oublier d'urgence 3 mythes concernant les Millennials, qu'il s'agisse de son rapport au print, au digital et aux dépenses. Aujourd'hui, c'est le site The Telegraph qui s'intéresse au sujet, dans le cadre d'un article intitulé "Immobilier, retraite et matérialisme, la vérité et les mythes autour des Millennials", en s'appuyant sur des données fournies par une étude signée Ipsos MORI, menée auprès de Millennials britanniques. Alors, vous êtes prêts à remettre en question vos certitudes concernant la jeune génération ?

Le premier point auquel s'intéresse le Télegraph, c'est le fait de se demander si les Millennials sont plus matérialistes sur les générations précédentes. A votre avis ? Et bien, cela se confirme toujours plus aujourd'hui, la réponse est non ! Alors que nous vous avions déjà fait savoir que la génération Y constituait une génération de minimalistes en puissance, l'étude Ipsos MORI confirme la tendance en révélant que moins de 20% des Millennials se retrouvent bien dans l'idée qu'il est important d'être riche tandis que 22% s'y reconnaissent peu et que 30% ne s'y reconnaissent pas. Enfin, 8% déclarent ne pas se retrouver du tout dans cette information. En revanche, il est confirmé que, question retraite, comme de nombreuses études le laissaient déjà à penser, les Millennials sont loin d'être prêts : alors que les jeunes estiment qu'ils doivent cotiser environ 100 000 livres sterling pour profiter d'une retraite confortable après leur carrière (à savoir atteindre 25 000£ par an), la réalité s'élève à 315 000 livres !

Par ailleurs, l'étude Ipsos MORI insiste sur une autre réalité qui frappe les Millennials en concernant son rapport à l'argent et à l'immobilier : les moins de 35 ans font partie d'une "génération de locataires", à cause de prix exorbitants pour les biens immobiliers en ville les empêchant d'accéder à la propriété. Sur ce point, par rapport à leurs aînés, les plus jeunes sont effectivement en retard. Un retard qui s'explique en grande partie par le fait que les revenus à disposition de cette génération sont plus faibles que la moyenne nationale et que ce que leurs aînés pouvaient toucher. C'est une réalité, la génération Y évolue dans un contexte économique compliqué, qui rend sa situation et son avenir plutôt instables. Enfin, on notera que, en matière de politique, l'étude d'Ipsos met en lumière le fait que les Millennials sont bien moins fidèles que leurs aînés à des partis politiques. Cela illustre bien l'état d'esprit de la jeune génération, qu'il s'agisse de politique comme de consommation quotidienne ! Alors, vous reconnaissez la génération Y dans toutes ces tendances ?

Crédit : istock