Jeunes et politique, ça matche comment pour les présidentielles 2017 ?

Les jeunes s'engagent en politique...mais sans y croire vraiment.
Ecrit par

A quelques semaines des élections présidentielles en France, il est temps de savoir comment se comporte la jeune génération dans ce contexte très politisé. 20 Minutes et OpinionWay ont mené l'enquête et montrent que les moins de 35 ans s'engagent...malgré un manque de conviction évident.

Cela ne vous aura pas échappé, l'année 2017 constitue une année importante en matière de politique en France, avec l'élection du nouveau président de la République le mois prochain. A quelques semaines du vote, une étude signée 20 Minutes et OpinionWay s'intéresse à la manière dont la jeune génération envisage ces élections présidentielles. La rédaction d'Air of melty vous le montrait pas plus tard qu'il y a quelques heures au travers de l'initiative folle lancée par l'influenceur Jérôme Jarre, les moins de 35 ans s'engagent aujourd'hui beaucoup dans la société. Ils accordent une grande importante au besoin de se montrer utile pour leur pays et bien au-delà, pour la planète. Mais cela signifie-t-il également qu'ils s'engagent aisément en matière de politique ? Le mois dernier, Brian Robbins, CEO d'AwesomenessTV, affirmait que oui, la jeune génération et la politique, ça matche plus que jamais. Alors, le quotidien 20 Minutes et l'institut d'études OpinionWay confirment-ils la tendance aujourd'hui ? A première vue, la réponse est oui : à l'heure actuelle, 60% des jeunes sondés pensent que c'est le moment de "se bouger" pour la présidentielle. Problème, ils ne se sentent pas particulièrement représentés.

Dans le détail, seul un jeune sur dix déclare aujourd'hui avoir le sentiment que ses idées sont tout à fait représentées par un candidat. Pour ceux dont les idées ne sont pas représentées, 62% pensent tout de même aller voter "pour le moindre mal", dont 20% qui pensent opter pour un vote blanc. Une majorité de jeunes (51%) jugent la campagne comme étant "pathétique", en estimant que les sujets de fond ne sont pas assez traités. Près de quatre sondés sur dix la qualifient"d'écœurante" en raison notamment des affaires révélées sur les candidats. A cause de tout cela, 27% des jeunes sondés souhaitent le report de cette élection présidentielle. Pour les autres, on constate que 20% des personnes interrogées déclarent n'"en avoir plus rien à faire" tandis que 60% préfèrent déclarer que "c’est le moment de se bouger". L'étude de préciser que cette volonté d’agir "reste néanmoins très différente entre les tranches d'âge, puisque 76% des 18- 19 ans souhaitent se mobiliser, contre seulement 57% chez les 25-29 ans". La très jeune génération est donc celle qui se bouge le plus ! Et, justement, parmi ceux qui ont l'intention d'aller voter, sachez que 32% le feront pour "essayer quelque chose de nouveau", tandis que 27% iront aux urnes pour "contrer un candidat ou un parti", 23% pour "mettre un coup de pied dans la fourmilière". Au final, seuls 17% des sondés déclarent qu'ils voteront par adhésion forte à un candidat ou à un parti.

Crédit : opinionway