Société

La cigarette électronique "ringardise" le tabac chez les jeunes, de moins en moins fumeurs traditionnels

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Un nouveau boom !

La cigarette électronique a-t-elle révolutionné la consommation de tabac chez les moins de 20 ans ? C’est ce que semble révéler une étude menée par l’association Office français de prévention du tabagisme, qui démontre que la consommation de la cigarette traditionnelle a baissé de près de 10% chez les collégiens et lycéens. Mais ces derniers se rattrapent sur la cigarette électronique, avec des marques qui axent une bonne partie de leur stratégie marketing sur les jeunes, justement.

Alors que les moins de 30 ans représentent 90% des nouveaux fumeurs, l’enquête annuelle de l’association ‘Paris sans tabac’ vient de révéler une baisse de 9% de la consommation de tabac chez les jeunes, entre 2011 et 2014. Alors, finie la mode de la clope au bec à la sortie du lycée ? Pas vraiment, c’est simplement que le mode de consommation de la cigarette a évolué, comme le fait remarquer l’association. Ainsi, la part des fumeurs quotidiens ou occasionnels parmi les lycées parisiens âgés de 16 à 19 ans est passée de 42,9% à 33,5% en trois ans, et de 20,2% à 11,1% chez les collégiens. Un chiffre qui contraste avec, à l’inverse, le boom de la cigarette électronique sur cette même tranche d’âge.

Crédit : wat

Ainsi, la part de lycéens et de collégiens ayant essayé la cigarette électronique a explosé pour atteindre 39% en 2014, contre seulement 10% en 2011. Le professeur Bertrand Dautzenberg, qui a dirigé l’étude et qui préside l’association Office français de prévention du tabagisme (OFTA) se réjouit de la "ringardisation" de la cigarette traditionnelle auprès des jeunes, considérant ce phénomène comme "une très bonne nouvelle". En effet, explique-t-il, "On pouvait craindre (...) une augmentation du taux de fumeurs chez les jeunes et, bonne surprise c’est l’inverse qui se produit". En cause, selon lui, le fait que la cigarette électronique "apparaît aux jeunes infiniment moins malsaine que le tabac qui apparaît lui comme polluant, puant, coûteux et addictif (...) malgré les efforts de l’industrie du tabac pour tromper les adolescents. Il y a un changement d'image sociale. Avec la cigarette électronique, le tabac est devenu un produit sale et ringard".

Les jeunes lâchent la cigarette traditionnelle.
Crédit : A&E
Les jeunes sont curieux au sujet de la cigarette électronique.
Crédit : AFP

Cette étude devrait donc conforter les marques de tabac électroniques, qui tendent déjà à s’adresser aux jeunes fumeurs. Nous vous l’avions déjà dit en prenant l’exemple du phénomène américain, les marques de cigarette électronique visent particulièrement les jeunes, qui représentent 90% des nouveaux fumeurs. Pour ce faire, les marques américaines misent notamment sur une présence renforcée dans les festivals en tout genre, qu’ils sponsorisent et où ils offrent des échantillons gratuits adaptés aux goûts acidulés des moins de 25 ans. Alors que la saison des festivals d'été a d'ores et déjà commencé tout en douceur, il y a fort à parier que les marques profiteront de cette potentielle mise en lumière.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Société : Génération Salade, la génération Z à fond sur la nourriture saine
À lire aussi
Génération Y et luxe : L’influence de la publicité considérable dans les achats haut-de-gamme
À lire aussi
Ritualisation du bien-être, la nouvelle tendance chez les 18-30 ans décryptée
À lire aussi
Fête des voisins 2014 : Les jeunes se révèlent très proches de leurs voisins, génération réseau confirmée !
À lire aussi
E-Commerce : Un jeune sur deux déclare préférer faire ses achats en magasin, contre un sur trois en ligne
À lire aussi
Génération Y : le hasard et la surprise au cœur de leur consommation, la tendance analysée
Encore plus de contenus
Société

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?

Être confiné ne veut pas forcément dire être isolé. Pour tout humain, le contact avec les autres est très important, et c'est particulièrement vrai pour les jeunes. Alors, comment les 18-34 ans communiquent-ils avec leurs proches en cette période de crise sanitaire ? YouGov répond à la question, en montrant des différences importantes en fonction de l'âge.

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?
La cigarette électronique "ringardise" le tabac chez les jeunes, de moins en moins fumeurs traditionnels
Pixel de tracking