La Génération Z plus forte que la Génération Y en matière de stories

Ecrit par

Tout le monde, ou presque, est passé en mode stories en cette année 2018. Mais, sachez-le, tous les réseaux sociaux et tous les jeunes ne sont pas à égalité en la matière...

Au cas-où vous n'auriez pas suivi le phénomène en cours, sachez que, en cette année 2018, les stories sont désormais partout ! Au départ uniquement présents sur Snapchat, les contenus éphémères s'effaçant au bout de 24 heures ont par la suite débarqué sur Instagram, WhatsApp, Facebook et même YouTube. La rédaction d'Air of melty vous en parlait il y a quelques jours à peine, les stories s'imposent comme étant LE format vidéo qui captive la jeune génération. Tout simplement, selon l'agence Block Party, "les Stories compte 970 millions d’adeptes tous réseaux sociaux confondus". Au-delà de cela, "les stories sont même en train de détrôner les feeds (les formats native dans le fil de contenu de votre réseau social), qui semblaient pourtant bien installés. Dans une étude récente Block Party a en effet montré que le format progressait 15 fois plus vite que le fil d’actualité : la croissance des stories est de 842% depuis 2016". Et, en la matière, on sait désormais qui montre le chemin : en consommation comme en création de stories, les 15-25 ans sont bien plus au taquet que les 25-34 ans !

La Génération Z plus forte que la Génération Y en matière de stories
La Génération Z plus forte que la Génération Y en matière de stories

Plus précisément, comme le révèle une infographie réalisée par Business Insider Intelligence, on apprend ainsi que si, de manière générale, tous les jeunes consomment plus de stories qu'ils n'en consomment, des différences sont à noter entre la génération Z, alias les 15-25 ans, et la génération Y, alias les 25-34 ans. Dans les faits, alors que 73% des plus jeunes consomment des stories sur Snapchat et qu'ils sont 58% à en réaliser eux-mêmes, le chiffre tombe à 53% et 34% respectivement chez les Millennials. Dans le même temps, 7 très jeunes sur 10 consomment des stories sur Instagram tandis qu'ils sont 58% chez les Millennials, qui affichent donc une petite préférence pour ce réseau social par rapport à Snapchat. À l'inverse, chez les plus jeunes, on voit donc que Snapchat est leur plateforme privilégiée, avec une légère avance sur Instagram. En matière de création, 39% des Z et 31% des Y osent se lancer dans des stories sur Instagram. Enfin, Facebook ferme la marche en voyant ses stories consultées par 34% des Z et 48% des Y, tandis qu'ils sont seulement 13% et 20% à créer des stories sur ce terrain. On le voit donc, si la story est un carton plein auprès des jeunes en ce moment, tous les réseaux sociaux ne sont pas égaux en la matière !

Crédit : x