Médias

La jeune génération adore l'info... mais déteste payer pour y avoir accès

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes et l'information, une histoire compliquée !

Les jeunes et les médias, c'est une histoire d'amour compliquée, encore plus aujourd'hui, avec l'arrivée du digital qui a tout chamboulé. On le sait, sur Internet, les moins de 35 ans adoptent largement un état d'esprit selon lequel tout (ou presque) devrait être gratuit en ligne. Mais à l'heure où le streaming vidéo et musical payant commencent à s'intégrer dans les moeurs, assiste-t-on à une évolution du côté des jeunes et de l'information en ligne ? Les réponses par ici !

Le mois dernier, Air of melty vous dévoilait les résultats de l'étude Junior Connect', qui montrait que la presse jeunesse se porte toujours bien, en dépit du fait que les jeunes consultent de plus en plus d'écrans. Si la presse jeunesse parvient toujours à séduire les jeunes, grâce à une influence installée qui se transmet de génération à génération, il n'en va pas de même pour la presse traditionnelle. Nous vous le répétons régulièrement, les moins de 35 ans sont en recherche permanente de bons plans en tout genre. Or, à l'heure où ils passent des heures à consulter des contenus gratuits sur Internet, ils rechignent quelque peu à payer pour accéder à l'information. C'est une tendance qui a déjà été observée et qui est confirmée aujourd'hui par le site Nieman Lab, qui relaie aujourd'hui une étude menée par Media Insight Project sur le rapport des jeunes à l'information en ligne. Entre réseaux sociaux et accès payant à l'information, l'étude lève le voile sur les habitudes de consommation des jeunes.

Facebook, roi de l'info auprès des jeunes ?

Si la plupart des jeunes ne cherchent pas l'information sur les réseaux sociaux, c'est un fait, la majorité d'entre eux reçoivent en tout cas de l'information sur ces plateformes. Ainsi, alors que 47% des jeunes sondés dans le cadre de cette étude expliquent que consommer de l'information fait partie des raisons pour lesquelles ils consultent Facebook, 88% des sondés déclarent en tout cas recevoir de l'information occasionnellement, devant YouTube (83%), Instagram (50%). Pinterest, Twitter, Reddit et Tumblr ferment la marche. Ainsi, pour l'étude, "en quelques mots, les réseaux sociaux ne sont plus seulement sociaux. Ce n'est plus seulement une façon de rester en contact avec ses amis, c'est devenu un moyen de rester en contact avec le monde en général, en recevant et partageant des messages, des news". La preuve, c'est que, à la question "comment te renseignes-tu sur 24 différents sujets d'actualité ?", allant de la politique nationale à la beauté et à la mode, en passant par la culture, 20 des 24 sujets étaient marqués par une forte activité sur Facebook, leader incontestable !

Le print devant le digital !

Concernant le fait de payer pour accéder à de l'information, l'étude Media Insight Project met en lumière le fait que moins d'un jeune sur deux paie actuellement pour accéder à de l'information en ligne. Dans le détail, 40% des jeunes déclarent payer pour au moins une souscription quelque part, le plus souvent pour une application digitale (14%), devant un magazine digital (11%), un journal digital (10%), et enfin une newsletter payante (9%). Lorsque l'abonnement payant est financé par quelqu'un d'autre, le taux s'élève à 53% de jeunes concernés par une souscription payante pour avoir accès à de l'information. Mais en réalité, les jeunes sont plutôt prêts à payer pour des contenus papier, davantage que pour des contenus digitaux : ainsi, plus d'un jeune sur cinq (21%) déclare avoir payer un abonnement à un magazine papier, tandis que 16% se tournent vers un journal papier, des taux plus élevés que pour les versions digitales de ces mêmes produits.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les jeunes s’informent... sans vraiment le vouloir !
À lire aussi
Les Echos Start, nouveau site d'information destiné aux 20-30 ans lancé à l'automne prochain
À lire aussi
Junior Connect, "Le réflexe Google out, les jeunes ont le réflexe YouTube, en mode snacking et scrolling" (REPORTAGE)
Encore plus de contenus
La jeune génération adore l'info... mais déteste payer pour y avoir accès
Pixel de tracking