Publicité

La publicité en ligne, véritable déclencheur d'achat chez les 18-24 ans ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes ne dénigrent pas la publicité online !

Les jeunes aiment les Ad-Blockers, mais pas seulement. Et heureusement pour les marques ! Une nouvelle étude signée Wincor Nixdorf et OpinionWay et dévoilée hier en exclusivité au salon du e-commerce à Paris vient de révéler que les jeunes peuvent finalement accorder une certaine importance à la publicité. Presque plus que leurs aînés, même !

Entre les jeunes et la publicité, c'est une histoire à base de "Je t'aime moi non plus". Nous vous en avons déjà parlé à de multiples reprises, de plus en plus de jeunes sont aujourd'hui adeptes des Ad-Blockers, pour supprimer la vision de nombreuses bannières et vidéos publicitaires en tout genre lors de leur navigation sur la toile. Qu'on se le dise, pourtant, les moins de 30 ans ne sont pas allergiques à la publicité, loin de là. Ils sont tout simplement de plus en plus exigeants avec elle et refusent désormais de subir une publicité qu'ils ne trouvent pas pertinente. En cela, les Ad-Blockers mettent en lumière un véritable problème, à savoir celui de la surpression publicitaire à laquelle la jeune génération cherche aujourd'hui à échapper, grâce à des logiciels bloquant la plupart des annonces. Ces ad-blockers pourraient faire perdre près de 22 milliards de dollars aux sites web en 2015, selon une étude signée Pagefair et Adobe. Pour les annonceurs, il est donc primordial de trouver les solutions qui inciteront les jeunes à re-visionner les publicités sur la toile. D'autant plus que l'ouverture d'esprit des jeunes à l'égard des annonces en tout genre vient d'être mis en lumière par une nouvelle étude.

La publicité en ligne, ça passe !

L'étude en question, signée Wincor Nixdorf et OpinionWay et dévoilée hier, dit tout sur "les véritables déclencheurs d'achat des Français à l'heure du tout connecté". Si l'enquête ne concerne pas spécifiquement les moins de 30 ans, elle met en tout cas quelques données très intéressantes concernant cette cible en lumière. D'ordre général, la publicité en ligne est plutôt mal vécue par les Français, puisque "la promotion via les moteurs de recherche (27%), les applications mobiles (29%) et le web (31%) décrochent la palme de l’envahissement" tandis que "la publicité via le web (26%), les moteurs de recherche (23%) et les applications mobiles (29%) sont perçues comme les plus intrusives". Mais il n'en va pas de même pour les plus jeunes, avec les 18-24 ans étant seulement 20% à se plaindre du caractère envahissant de la publicité sur le web. De même, alors que les enseignes "qui usent de la publicité via les applications mobiles, les moteurs de recherche et le web sont perçues, en premier lieu, comme égocentriques (28%, 28% et 26%)" par l'ensemble des Français, du côté des plus jeunes, ils ne sont que 22%, 23% et 23% à juger égocentrique l’usage des trois canaux promotionnels précités. Enfin, si la publicité en ligne se révèle être un déclencher d'achat moindre pour l'ensemble de la population sondée, elle se révèle particulièrement efficace auprès des 18-24 ans, qui sont 30% à avoir acheté après avoir vu une publicité en ligne, 31% après une publicité sur un moteur de recherche et 21% après une notification mobile commerciale. Vous le voyez donc, les jeunes et la publicité, ça peut matcher...et marcher !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
33% du temps de visionnage des vidéos online n'est pas monétisé, la faute aux AdBlockers
À lire aussi
Ad Blockers : Près de 2 jeunes sur 3 adeptes du blocage de publicité en ligne ?
À lire aussi
La moitié des publicités vidéo diffusées sur mobile, tendance confirmée
À lire aussi
Le format Outstream, nouveau roi de la vidéo publicitaire en 2015 ?
À lire aussi
L'affichage offline révolutionné par l'intelligence artificielle ?
Encore plus de contenus
La publicité en ligne, véritable déclencheur d'achat chez les 18-24 ans ?
Pixel de tracking