Mobile

La publicité native sur mobile, deux fois plus efficace que la bannière !

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Comment attirer l'attention des jeunes ?

2015, année du mobile, on l'a compris ! Très logiquement, les annonceurs se bousculent aujourd'hui pour communiquer sur ce support, qu'il s'agisse du téléphone portable ou de la tablette. Mais encore faut-il savoir communiquer ! Et, pour cela, la recette à adopter tient en deux mots : publicité native. La preuve par ici.

Il y a quelques jours, Air of melty vous a révélé qu'Internet serait bientôt plus fort que la télévision chez les 18-34 ans. C'est un fait, la publicité se doit de s'inviter toujours plus sur la toile, puisqu'elle doit trouver les jeunes là où ils sont. Mais encore faut-il trouver un format publicitaire qui capte l'attention de cette jeune génération, sans la dégoûter de la publicité. A ce sujet, il y a quelques semaines, la rédaction assistait à une conférence organisée par l'EBG et portant sur le problème des Ad-Blockers, ces logiciels visant à supprimer toute publicité s'affichant sur les pages internet. Ces Ad-Blockers, selon les professionnels, témoignent d'un "problème générationnel face à la publicité, mêlant sentiment d'intrusion, problème de perception et besoin d'instantanéité". Face à ce fléau, les marques comme les médias, meltygroup en tête, misent de plus en plus sur une logique de native advertising, pariant sur une qualité certaine. D'ailleurs, Le Huffington Post et meltygroup viennent de s'associer pour lancer une nouvelle offre de native ad, baptisée melty'ing Post. Aujourd'hui, une étude menée par la plateforme publicitaire Sharethrough et Nielsen prouve que c'est la bonne tendance à suivre.

La publicité s'invite toujours plus sur le mobile.

Internet comme mobile, le combat est même, et le résultat aussi. Oubliez la bannière ou, du moins, utilisez la moins et privilégiez le native advertising, tel est le message que semble vouloir transmettre l'étude dévoilée cette semaine par Sharethrough et Nielsen. En effet, "les publicités natives, intégrées au flux éditorial que l’on appelle 'in-feed' sur mobile et tablette, sont deux fois plus vues (52%) par l’oeil que celles en bannières" selon l'étude, relayée aujourd'hui par Frenchweb. Pour parvenir à ce résultat, l’étude a utilisé la technologie d’eye-tracking (EEG data). Et le constat ne s'arrête pas là puisque, non seulement les publicités natives sont plus vues, mais elles sont aussi plus lues, dès lors qu’elles apparaissent avec un texte entier, tandis qu’une vignette image ne l’est pas. C'est donc très logiquement que l’étude recommande ainsi aux annonceurs de "veiller aux termes qu’ils choisissent dans l’optique qu’ils stimulent le subconscient du lecteur", comme l'explique toujours le site Frenchweb. Si vous n'aviez pas encore adopté ce format publicitaire, vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Mobile : SMXL, l'appli qui zappe le passage en cabine d'essayage, tout bon auprès des jeunes ?
À lire aussi
Linkry, l'appli mobile qui combine les outils de LinkedIn et de Tinder pour séduire les jeunes
À lire aussi
onAir, l'appli mobile qui permet aux jeunes de suivre leurs stars préférées à la trace
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
La publicité native sur mobile, deux fois plus efficace que la bannière !
Pixel de tracking