Le Ribcage Bragging, la nouvelle tendance (inquiétante) qui séduit les jeunes filles ?

Le Ribcage Bragging, la nouvelle tendance (inquiétante) qui séduit les jeunes filles ?
Ecrit par

Encore une fois, l'obsession des jeunes pour leur apparence physique a provoqué l'essor d'une nouvelle tendance sur la sphère Internet : le ribcage bragging, à savoir la mise en scène de jeunes filles dévoilant leurs côtes saillantes.

La jeune génération n'a pas fini de vous surprendre, pour le meilleur comme pour le pire ! Vous le savez, régulièrement, la rédaction d'Air of melty vous présente les défis qui animent la toile et font réagir la jeune génération. L'année dernière avait vu le triomphe de l'iPhone 6 challenge, qui mettait les genoux des jeunes à l'épreuve, de l'A4 Waist Challenge, le défi qui valorisait dangereusement la maigreur auprès des jeunes filles, ou encore du Kim K Challenge, qui invitait les internautes à se montrer en photo, nus, sur la toile pour assumer leur corps. Globalement, on peut le voir, les défis qui cartonnent le plus auprès des jeunes sont ceux qui concernent leur apparence physique, même si certains, comme le #SaltAndIceChallenge, alias la fausse bonne idée qui amusait les jeunes en début d'année ou encore le Blue Whale Challenge, un défi morbide venu de Russie ont plutôt comme ambition d'inciter les jeunes à repousser leurs limites. Aujourd'hui, c'est encore une fois l'apparence physique qui est au coeur de la nouvelle tendance qui semble se propager à toute vitesse : le "ribcage bragging", c'est le fait, pour les jeunes filles, de s'afficher sur les réseaux sociaux avec les côtes saillantes. Un hymne à la maigreur qui inquiète et révolte le grand public, en passant par les spécialistes alimentaires.

Comme l'explique le site BFMTV, qui relaie la tendance, c'est le quotidien britannique le Daily Mail qui a évoqué pour la première fois ce phénomène, dont l'expression est tirée de "ribs", pour les côtes en anglais, ainsi que du verbe "brag", que l'on peut traduire par "se vanter". En résumé, il s'agit donc de se vanter d'avoir les côtes apparentes. En la matière, depuis déjà plusieurs années, la mannequin et actrice Emily Ratajkowski influence indéniablement la jeune génération : elle était déjà la référence en matière "d'ab crack", une autre tendance qui était apparu sur la toile un été en vantant la ligne creuse naturellement (ou non) présente en dessous de la poitrine au niveau des abdominaux, et elle se fait de nouveau remarquer par ses côtes prononcées sur de nombreux clichés diffusés à ses millions d'abonnés.

Pour Vincent Dodin, psychiatre et chef de service de psychiatrie à l'hôpital Saint Vincent de Paul de Lille interrogé par le site, ces tendances qui se propagent en ligne sont inquiétantes car elles sont propagées (souvent involontairement) par des célébrités du digital auxquelles de nombreuses jeunes filles s'identifient. "Elles passent leur vie à se comparer, elles sont en quête d'un groupe, d'une communauté. Au lycée, ces jeunes filles se repèrent et se réunissent entre elles, comme à la cantine. Or, ces comportements ne sont pas anodins, il ne faut pas occulter le fait que les troubles alimentaires les mettent en danger, beaucoup de filles meurent encore d'anorexie ou de boulimie". Sur Instagram, réseau social de l'image par excellence, un compte intitulé Ribcage bragging compte aujourd'hui près de 2 000 abonnés. Son slogan ? "Le Ribcage est votre nouvel accessoire". Espérons qu'il ne le restera pas longtemps.

Crédit : x