Société

Les 15-30 ans, la "génération réseau" qui mise sur les pratiques collectives décryptée

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Les jeunes aiment partager, mais pas trop s'engager !

L’institut Ipsos vient de dévoiler les résultats d’une enquête internationale qui met en lumière les valeurs des jeunes âgés de 15 à 30 ans aujourd’hui. Des valeurs qui se retrouvent dans leur comportement quotidien et dans leur consommation, et qui pourrait aider les marques à comprendre davantage la jeunesse.

La semaine dernière, Air of melty vous a décrypté la nouvelle forme d’engagement social des jeunes, entre slacktivisme et activisme. Aujourd’hui, l’institut Ipsos s’intéresse à son tour au phénomène, en mettant en lumière la "génération réseau" qui s’est formée autour des 15-30 ans et qui constitue, selon l’institut, "un levier-clé pour mobiliser la jeunesse dans les années qui viennent". On parle d’une génération réseau car 91% des jeunes de 15 à 30 ans interrogés fréquentent des réseaux sociaux. Mais l’on parle également d’une génération réseau car les jeunes accordent une grande importance aux pratiques dites collaboratives : troc, covoiturage, achat groupé, colocation, toutes ces pratiques font partie de leur quotidien.

Colocation, troc, achats groupés ont la côte !
Crédit : cosmopolitan.fr

Le crowfunding, alias le financement participatif, est également peu à peu en train de s’inviter dans leur vie, avec l’exemple très récent de deux jeunes Américaines qui ont incité les internautes à leur payer deux tickets pour assister au festival de musique Coachella, en l’échange de photos et vidéos d’elles et des concerts sur place. Ainsi, l’aspect collaboratif est de plus en plus omniprésent dans les pratiques des jeunes. En revanche, la collaboration en termes d’action pour régler les problèmes environnementaux n’atteint pas encore des sommets. Si 84% des 15-30 ans connaissent l’expression "développement durable", seuls 31% des sondés comprennent ce que cela signifie dans la réalité. Et si les jeunes s’évertuent à faire des économies d’énergie à domicile, l’achat de produits respectueux de l’environnement et l’utilisation de produits autres que jetables sont encore relativement peu pratiqués.

Concernant leur engagement social, enfin, 19% des jeunes Français déclarent avoir eu au moins une pratique traditionnelle d’engagement collectif (association, syndicat ou parti politique) contre 33% des Allemands et 42% des Américains. La forme d’engagement la plus pratiquée est la signature de pétitions et l’aide aux personnes en difficulté, pour un jeune sur quatre. L’analyse Ipsos a été réalisée fin 2013 pour l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) à partir de l’Observatoire Jeunes Attitudes, auprès de 4 000 jeunes en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Génération Tanguy, le retour : Les jeunes restent de plus en plus tard dans le foyer familial
À lire aussi
Slacktivisme ou activisme, la nouvelle forme d’engagement social des jeunes décryptée
À lire aussi
Tourisme des 18-34 ans : Secteur à la croissance la plus rapide dans le secteur du tourisme mondial
À lire aussi
Société : Près de 7 jeunes Français pratiquent et sollicitent le sport au quotidien
À lire aussi
Fauxsumerism : Les jeunes plus adeptes du lèche-vitrine que de l’achat réel, une clientèle à convertir !
À lire aussi
Génération Y et luxe : Leur rapport décrypté, une stratégie marketing à adapter pour les marques
Encore plus de contenus
Les 15-30 ans, la "génération réseau" qui mise sur les pratiques collectives décryptée
Pixel de tracking