Les Millennials achètent jusqu'à 8 objets de luxe par an

Ecrit par

On vous le dit régulièrement, la jeune génération aime le marché du luxe, et celui-ci le lui rend bien. Mais à quel point les Millennials consomment-ils des produits de ce marché au juste ? Réponse par ici.

En cette année, certains estiment que la jeune génération est composée de jeunes vieux qui préfèrent rester à la maison plutôt que de sortir en soirée. Aujourd'hui, on comprend mieux pourquoi certains économisent sur les sorties : le lien fort entre les Millennials et le secteur du luxe vient d'être confirmé une fois de plus. À ce sujet, au début du printemps, nous vous parlions du fait que le luxe premium et accessible est aujourd'hui en plein essor, en étant porté par la génération Y, tandis que la génération Z représente une nouvelle cible à conquérir avec de nouvelles valeurs. Plus récemment, nous vous faisions savoir que les Millennials s'imposaient actuellement comme étant les consommateurs les plus puissants du monde du luxe. Aujourd'hui, c'est une étude sur le luxe réalisée par la société de conseil Bain & Company et relayée par Chine Magazine qui nous en apprend plus sur le sujet, en révélant notamment que les moins de 35 ans "peuvent acheter en moyenne 8 articles de luxe chaque année, soit trois de plus que leurs homologues plus âgés".

Tous en mode luxe ?
Tous en mode luxe ?

Mais qu'achètent les jeunes au juste ? À ce sujet on constate qu'une évolution est en cours, concernant les jeunes hommes. Ainsi, comme le rapporte le site Chine Magazine, "le marché des cosmétiques masculins en plein boom, grâce aux chanteurs et acteurs vedettes. Le marché est actuellement largement dominé par les marques étrangères, qui devrait bondir de 15,2% sur les cinq prochaines années, contre une progression mondiale de seulement 11% sur la même période, selon le cabinet Euromonitor". Pour le moment, les préjugés restent pourtant assez ancrés, comme l'explique Mo Fei, directeur général de Chetti Rouge, marque chinoise de cosmétiques pour hommes, qui estime tout de même que "les préjugés s’estomperont au fil du temps". En tout cas, en attendant, c'est notamment le commerce en ligne qui devrait s'en trouver gagnant : "L’e-commerce est devenu un secteur d’activité crucial. Nous avons d’emblée vu le potentiel du marché. Pour certains hommes, visiter les boutiques beauté des centres commerciaux peut s’avérer intimidant, le meilleur moyen de les toucher reste l’e-commerce". C'est dit !

Crédit : X