Les Millennials, des végétariens ou des carnivores en puissance ?

Ecrit par

Au quotidien, la jeune génération aime bien manger. Mais qu'aime-t-elle manger au juste ? Une nouvelle étude signée Quitoque.fr fait le point sur les pratiques et les avis des Millennials français en matière de végétarisme. Alors, adeptes ou pas ?

Entre les jeunes et la nourriture, ça matche clairement ! Depuis quelques mois, la rédaction d'Air of melty vous parle régulièrement du rapport des Millennials à l'alimentation, que ce soit pour vous aider à comprendre s'ils passent beaucoup de temps en cuisine, à quel point ils sont plus enclins que leurs aînés à se faire livrer des repas à domicile ou encore à quel point ils sont accros à la nourriture. Mais quel genre de repas les jeunes affectionnent-ils particulièrement au quotidien ? Clairement, les 18-35 ans sont des clients réguliers des fast-food, qu'il s'agisse de Mc Donald's, de KFC ou encore de Burger King, qui a récemment lancé une campagne de recrutement particulièrement pertinente. Mais, qu'on se le dise, la jeune génération cherche aussi de plus en plus à manger sain. Une étude menée par Diplomeo il y a quelques mois avait mis en lumière le fait que de plus en plus de jeunes de moins de 30 ans se tournent désormais vers un régime végétarien. Aujourd'hui, c'est Quitoque.fr, leader français du marché des paniers-recettes livrés à domicile, qui s'intéresse à la question en interrogeant les 18-35 ans. Alors, que pensent-ils des adeptes du végétarisme ?

Globalement, seuls 4% des 18-35 ans sont aujourd'hui végétariens, contre 5% de l'ensemble de la population française. En cela, on peut constater que les jeunes ne semblent pas se montrer plus intéressés par le sujet que l'ensemble du pays. Par ailleurs, ils sont 91% à se déclarer non intéressés par le végétarisme, contre 88% pour les Français en moyenne. 66% des Millennials ne sont pas non plus favorables à l'introduction de menus végétariens dans les cantines, les restaurants, etc. Enfin, ils sont aussi 97% à estimer que les êtres humains ne sont pas faits pour une alimentation strictement végétarienne. À l'inverse, les jeunes sont 96% à estimer que l'on peut concilier respect des animaux et le fait d'en consommer. Toutefois, on note que la tendance est tout de même à la réduction en matière de consommation de viande : alors que 61,4% des 18-35 ans se considèrent comme étant omnivores en mangeant de tout, ils sont tout de même 36,4% à se dire adeptes du flexistarisme, un régime marqué par une réduction de la consommation de protéines animales. Pour 6 jeunes sur 10, cette tendance s'explique par des raisons de santé, tandis que 25% mentionnent des raisons financières et enfin 15% tablent sur des raisons idéologiques et environnementales. À chacun de se faire son idée !

Crédit : unsplash,Maarten van den Heuvel