Société

Les Millennials français sont-ils tous méchants ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials français sont-ils tous méchants ?

La jeune génération a-t-elle vraiment un bon fond ? Un nouveau sondage signé OpinionWay pour Orangina s'interroge sur le rapport qu'ont les Français avec la méchanceté. Focus sur ce que pensent (et ce que font) les 18-34 ans.

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien est de vous aider à mieux comprendre la jeune génération. Récemment, cela passait par mieux comprendre le rapport des Millennials au voyage, en dévoilant notamment leur budget vacances et leurs aspirations. En marge de cela, nous vous avons aussi montré que nous avons affaire à une jeune génération plutôt romantique puisqu'un certain nombre de Millennials seraient prêts à déménager pour un coup de coeur de vacances. Et pourtant, tout n'est pas forcément rose dans la vie des jeunes. C'est ce que révèle un sondage mené par OpinionWay pour Orangina à l'occasion du retour de sa campagne culte "Mais pourquoi est-il aussi méchant ?" pour Orangina Rouge. L'étude en question s'est intéressée au rapport des Français à la méchanceté. Focus sur tout ce qui concerne les 18-34 ans. Alors, méchants ou gentils, les jeunes Français ? Le sondage OpinionWay pour Orangina est dans un premier temps l'occasion d'apprendre que 56% des 18-24 ans et 48% des 25-34 ans pensent qu'il y a une tendance à la méchanceté dans la société aujourd'hui, notamment à cause d'un goût prononcé pour les films ou/et les séries avec des méchants attachants, sexy ou drôle.

Les Millennials français sont-ils tous méchants ?

L'image du bad boy est plus séduisante que jamais, même si elle divise quelque peu les jeunes. Ainsi, 55% des 25-35 ans pensent que le rôle de méchant est souvent plus intéressant dans les films que les rôles de gentils. De leur côté, les plus jeunes sont moins d'un sur deux (47%) à être d'accord avec cette affirmation. On remarque aussi une différence entre les 18-24 ans et les 25-34 ans sur les raisons qui poussent certains à aimer les méchants. Pour les derniers, le goût pour les méchants est un moyen de transgresser un peu les codes, de dépasser la ligne rouge dans la société jugée parfois trop conforme. Ils sont 71% à le penser. De leur côté, les plus jeunes sont seulement 59% à être d'accord avec cette idée, le taux le plus faible toutes catégories d'âge confondues. Ils sont aussi les moins nombreux à penser que chacun d'entre nous a un côté transgressif ou méchant un peu caché qui ne demande qu'à se révéler (63% vs 70% pour les 25-34 ans). Pour les jeunes qui ont envie d'être un peu méchants, on découvre que cela passe essentiellement par le fait de râler souvent, d'avoir la critique facile et de faire peur ou de mettre un peu la pagaille de temps en temps pour les 18-24 ans. Chez les 25-34 ans, le fait de râler et la critique facile sont également favorisés, tout comme le fait de provoquer et le fait d'avoir tendance à dire plutôt du mal que du bien.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Mobile

Mobile : JigTalk, l'appli dating qui se veut 100% authentique

En 2020, les applis dating continueront de faire parler d'elles ! Et, sur ce marché en plein essor, une application bien précise pourrait bien réussir à se démarquer : JigTalk, un service venu du Royaume-Uni qui interdit toutes les photos de profil comportant des filtres.

Mobile : JigTalk, l'appli dating qui se veut 100% authentique
Noël

Que redoutent les Millennials en vue de Noël 2019 ?

Tic tac, tic tac, Noël approche. Si, pour beaucoup, les fêtes de fin d'année sont un moment de joie propices aux retrouvailles et à la détente, force est de constater que ce n'est pas le cas pour tous les jeunes. C'est ce que révèle une étude signée Hotels.com.

Que redoutent les Millennials en vue de Noël 2019 ?
Les Millennials français sont-ils tous méchants ?
Pixel de tracking