Médias

Les réseaux sociaux, première source d'information pour les Millennials

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les réseaux sociaux, première source d'information pour les Millennials

Saviez-vous que, en cet été 2018, plus de 9 jeunes sur 10 déclarent s'intéresser à l'information ? Mais quel type d'information et sur quel support au juste ? Une nouvelle étude signée Médiamétrie et le Ministère de la Culture répond justement à ces interrogations !

La rédaction d'Air of melty vous le montre régulièrement, la jeune génération est une génération à part sur tous les plans et notamment dans le domaine des médias. À ce sujet, il y a quelques mois, nous décryptions pour vous le rapport des Millennials aux médias en cette année 2018, en nous intéressant à la télévision, la presse ou encore la publicité. Plus récemment, nous vous faisions aussi savoir que la télévision reste le média préféré de la Génération Z. Aujourd'hui, c'est une étude menée par la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du ministère de la Culture avec Médiamétrie qui nous en apprend davantage sur les habitudes quotidiennes de la jeune génération en matière de consommation d'informations. L'occasion d'apprendre que les réseau sociaux constituent leur premier moyen d'information, sans pour autant être exclusifs. Et oui, encore une fois, les moins de 35 ans sont sur tous les fronts puisqu'ils consomment en moyenne 4 moyens d'information (et jusqu'à 4,2 pour les 20-24 ans) !

Les réseaux sociaux, première source d'information pour les Millennials

Concrètement, l'étude du Ministère de la culture révèle que les réseaux sociaux sont le premier moyen d'information des jeunes, en étant utilisés quotidiennement par 71% des 18-34 ans. Viennent ensuite les journaux télévisés, mentionnés à hauteur de 49%, puis les sites de vidéo en ligne (46%). Plus loin, on retrouve les flash info des radios musicales, les émissions TV d'infotainment, les chaînes d'info en continu ou encore la presse quotidienne papier ou en ligne et les pages d'actualité des moteurs de recherche. Enfin, les reportages et émissions TV d'information et les chaînes de télévision internationales sont les moyens d'information les moins cités par cette cible jeune. Mais de quelle manière les 18-35 ans consomment-ils l'information ? Sur le mobile, évidemment. En pratique, ainsi, 69% des 15-34 ans consultent quotidiennement l’actualité sur leur smartphone, premier support utilisé pour consulter l’actualité, devant le téléviseur (61%) et l’ordinateur (51%). De manière plus générale, l’étude relève une perte de vitesse des médias traditionnels (télévision linéaire, radio parlée, presse écrite). Concrètement, 32% des 15-34 ans passent désormais uniquement par les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche pour accéder à des contenus d’information en ligne.

Enfin, l'étude montre que 93% des 15-34 ans déclarent s’intéresser à l’information. Alors, tous en mode news !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Nouveaux auditeurs, Post-radio, Publicis Media décrypte le rapport des Français à l'audio, une tendance en plein essor
À lire aussi
Le Groupe Cerise inaugure le Studio C, un studio qui entend miser sur la co-création et les contenus audio notamment
À lire aussi
La télévision, toujours le média préféré de la Génération Z ?
Encore plus de contenus
Marketing il y a 1 jour

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)

Comprendre la jeune génération en cette fin d’année 2020, qu’est-ce que ça veut réellement dire ? Marine Grémy, Directrice Marketing Insight PMS Femmes-International et Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay, Fondateur de Storymind, nous présentent les résultats d’une étude menée auprès des 18-35 ans avant et après le premier confinement pour mieux cerner leur état d’esprit du moment, leurs priorités et leurs envies.

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)
Marketing il y a 1 jour

YSL Beauté s'engage en lançant le programme "Aimer sans abuser"

Parce que les jeunes femmes restent sous-représentées en ce qui concerne la lutte contre les violences au sein du couple, la marque Yves Saint Laurent Beauté s'associe aujourd'hui à l'association En avant toute(s) pour montrer son engagement et sa volonté d'aider toutes celles qui en ont le plus besoin.

YSL Beauté s'engage en lançant le programme "Aimer sans abuser"
Les réseaux sociaux, première source d'information pour les Millennials
Pixel de tracking