Marketing

Marketing : 8 choses que les jeunes veulent/ne veulent pas, contrairement à leurs aînés

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Une génération bien différente de celle de ses parents !

Tu veux ou tu veux pas ? La jeune génération est parfois compliquée à comprendre et les marketeurs ne sont jamais contre quelques pistes de réflexion pour mieux comprendre cette cible qu'ils cherchent tant à atteindre. Cela tombe bien, puisque Goldman Sachs vient de publier plusieurs informations capitales montrant ce que les jeunes veulent au quotidien...et ne veulent pas !

On ne vous le répétera jamais assez, les moins de 35 ans constituent une cible compliquée à comprendre pour les marketeurs. Régulièrement, Air of melty cherche à vous aider à connaître cette cible particulière, à la fois très recherchée et très redoutée. Nous vous le disions la semaine dernière, en matière de marketing adressé aux jeunes, le facteur WOW est aujourd'hui capital pour séduire les jeunes filles. Mais comment parvenir à créer ce facteur WOW ? En connaissant finement ce que recherchent et, à l'inverse, ce que rejettent les moins de 35 ans. Pour aider les marketeurs dans cette tâche, Goldman Sachs vient de publier plusieurs informations distinguant les membres de la génération Y de leurs aînés, tant sur le plan de la consommation que sur leur vision de la société par exemple. Huit données particulièrement intéressantes ont été relayées par le Washington Post en fin de semaine dernière, découvrez-les tout de suite par ici !

Bonjour Gen Y !

Commençons tout de suite par ce que veut la jeune génération en 2015. Qu'on se le dise, l'une des priorités à l'heure où la crise économique n'a toujours pas trouvé de solution, c'est d'acheter des biens "peu chers". Comme l'explique un graphique de l'institut, si la qualité constitue toujours un facteur clé dans les achats des jeunes, le prix est un facteur encore plus majeur. Une autre priorité des jeunes, c'est d'être bien dans sa peau. Cela passe par une volonté de la génération Millennials de manger plus sainement et de faire de l'exercice. Dans cette logique, les jeunes accordent de plus en plus d'importance à leurs dépenses en matière d'équipement sportif, prouvant qu'ils constituent une génération fitness, prête à négliger d'autres sphères de dépenses pour privilégier leur bonne santé physique. Le sport c'est bien, le sport connecté c'est encore mieux. De manière générale, les jeunes veulent être toujours plus connectés et réclament toujours plus de présence sur les réseaux sociaux. Ainsi, 34% des 18-35 ans affirment "préférer une marque dès lors qu'elle est présente sur les réseaux sociaux", contre 16% chez les 36 ans et plus.

Et quid de ce que les jeunes ne veulent pas ? La jeune génération, nous vous en avions déjà parlé, ne rêve pas nécessairement de mariages qui dureraient toute la vie. En atteste la tendance du mariage bêta, dont nous vous avions parlé il y a quelques mois. Dans ce même esprit, les jeunes ne souhaitent pas, pour l'instant, investir dans l'achat d'une maison. L'accès à la priorité n'est plus une priorité, pour 60% des jeunes à l'heure actuelle. Cela vaut également pour la voiture, avec près d'un tiers des jeunes n'ayant aucunement l'intention d'acheter une automobile, un chiffre qui s'explique notamment par le fait que la jeune génération vit largement en ville et profite donc des transports en commun ou des systèmes de partage. Dans ce même esprit de ne plus vouloir posséder quelque chose qui faisait rêver leurs parents, les jeunes se détournent aujourd'hui du poste de télévision. Selon Goldman Sachs, seuls 3 jeunes sur 20 continuent à penser qu'il est "très important de posséder une télévision" à l'heure actuelle. Cela ne veut en rien dire que cette génération ne regarde plus de programmes de télévision, de films ou de séries. Simplement, elle les regarde sur un autre écran, plus petit. Enfin, ultime preuve que la jeune génération est loin d'être aussi matérialiste qu'on cherche prfois à le faire croire, c'est que les jeunes "ne veulent pas de sac de luxe". Oui, plutôt logique puisque l'on vient de vous dire que les jeunes privilégiaient les achats peu chers ! Attention, cela étant dit, cela ne veut en aucun cas dire que les jeunes rejettent tout ce qui vient de l'industrie du luxe. Mais cela, Air of melty aura l'occasion de vous en parler davantage en fin de semaine...

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Marketing : La fidélité des jeunes aux marques, une pertinence et sensibilité à travailler !
À lire aussi
Marketing : Des histoires plutôt que de la publicité pour connecter jeunes et marques
À lire aussi
Marketing : Quels contenus ne fonctionnent pas auprès des jeunes et pourquoi ? (Infographie)
À lire aussi
"Les jeunes consommateurs détestent s'ennuyer", l'évidence à bien intégrer pour les marques !
À lire aussi
Comment toucher les jeunes qui détestent la publicité ? Un mot-clé : l'authenticité !
Encore plus de contenus
Snapchat

Les 3 clés pour bien communiquer sur Snapchat

En 2020, Snapchat reste une application sur laquelle les professionnels du marketing doivent miser pour toucher la jeune génération. Si vous n'êtes pas familier du réseau social roi de l'éphémère et de la réalité virtuelle, découvrez trois pistes à explorer pour bien lancer votre marque sur ce terrain.

Les 3 clés pour bien communiquer sur Snapchat
Marketing : 8 choses que les jeunes veulent/ne veulent pas, contrairement à leurs aînés
Pixel de tracking