Mobile : Le freemium largement sollicité par les 16-24 ans, dépensiers quand ils le veulent !

Les jeunes passent un temps infini sur leur mobile.
Ecrit par

Les jeunes passent la grande majorité de leur temps accrochés à leur mobile. Un mobile qu’ils peuvent consulter jusqu’à 50 fois par jour, en surfant sur des applications de communication, principalement, mais aussi sur des applications de divertissement. Et pour ces dernières, il va falloir se faire une raison : les jeunes ne sont pas prêts à payer pour tout !

Il y a plusieurs mois déjà, Air of melty vous avait parlé du fait le freemium avait la côte du côté des jeux vidéo, avec des joueurs iOS sollicitant de plus en plus les jeux gratuits avec de la publicité. C’est une étude menée par WildTangent et IHS Technologie qui mettait le phénomène en lumière, en révélant que 86% des joueurs sondés préférant les jeux gratuits avec de la publicité aux jeux payants sans publicité. D’autre part, ces dernières semaines, nous avons largement insisté sur le fait que le mobile occupe une place de choix dans le quotidien de la génération Y, avec les 18-24 ans allant notamment jusqu’à considérer leur mobile comme étant plus important que leur brosse à dent ! De manière générale, le téléphone portable est devenu l’outil de communication prioritaire des jeunes, qui peuvent le consulter jusqu’à 50 fois par jour. Leurs activités privilégiées, comme l’a évoqué Médiamétrie en décryptant l’histoire d’amour fusionnelle qui unit le mobile et les jeunes, sont l’utilisation d’applications de communication ainsi que les applications de divertissement. Et oui, les jeunes sont de grands joueurs sur leur smartphone, c’est confirmé ! Mais quel genre de jeux privilégient-ils sur cette plateforme ? L’institut VoxBurner a mené l’enquête !

Une étude menée en juillet dernier auprès de jeunes britanniques vient de révéler que, si 81% des sondés, âgés de 16 à 24 ans, utilisent des applications de communication au quotidien, ils sont aussi 70% à utiliser des applications de jeux ! Autant dire que, entre blabla et gaming, la concurrence est rude. Et même concernant le secteur du gaming à lui seul, la concurrence règne, entre applications gratuites et applications payantes. Ainsi, l’étude de Voxburner révèle que, comme on pouvait le penser vu le budget restreint des jeunes et leur affection pour tout ce qui est gratuit, seulement 3% des jeunes interrogés déclarent préférer les applications payantes aux applications gratuites, pourtant souvent inondées de publicités. Lorsque l’on sait que 84% des jeunes n’ont pas confiance en la publicité, on aurait pu penser qu’ils privilégieraient un petit achat de quelques euros pour des semaines de jeu en toute tranquillité.

Mais le fait est que, sur le mobile, les jeunes supportent beaucoup plus facilement la publicité. C’est ainsi que la majorité d’entre eux sollicite les applications diffusant de la publicité (54%) ou les applications adoptant la stratégie freemium en donnant accès à des achats bonus (43%). Cela étant dit, l’étude révèle ainsi qu’un tiers des jeunes ont dépensé de l’argent dans ces applications de type freemium ces derniers mois, dont 47% d’entre eux ayant dépensé plus de 5 livres. En conclusion, comme l’explique l’étude de VoxBurner, si les jeunes ont tendance à être plutôt économes en matière de téléchargement de jeux, ils ont en revanche un véritable pouvoir d’achat et des attentes à exploiter concernant les achats bonus. Le freemium, c’est l’atout gaming pour parler aux jeunes !

Crédit : X