Municipales 2014

Municipales 2014 : Abstention record chez les 18-34 ans, à 58 %

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La campagne du gouvernement n'a visiblement pas été très efficace.

Hier, avait lieu le premier tour des Municipales 2014. Un premier tour qui a visiblement peu suscité l’intérêt et la mobilisation des jeunes de moins de 35 ans, qui ont battu le record d’abstention historique : 58% d’entre eux ne sont pas allés voter.

Le mois dernier, en marge de la préparation des Municipales, dont le premier tour a eu lieu hier, un sondage avait mis en lumière l’intérêt des moins de 25 ans pour la politique. En effet, 55% des jeunes interrogés par Audirep avaient déclaré que la politique était importante dans leur vie. La semaine dernière, la tendance semblait se confirmer, puisqu’une enquête réalisée par l’institut YouGov pour le quotidien 20 Minutes avait affirmé que 60% des jeunes ayant entre 18 et 34 ans avaient l’intention d’aller voter ce dimanche pour élire leur futur(e) maire, contre 65% pour le niveau d’intention de vote général. Le politologue Thomas Génolé affirmait alors que ce chiffre, proche de la moyenne générale et plutôt élevé "contredisait le cliché du jeune qui n’a aucun sens civique". Seuls 27,5% des sondés revendiquaient à l’inverse le fait de ne pas se déplacer jusqu’aux urnes.

Les jeunes se sont peu déplacés.
Crédit : ouijevote.fr

Pourtant, selon un sondage Ifop publié aujourd’hui, le taux d’abstention a été de 61% chez les 18-24 ans et de 55% chez les 25-34 ans. Déjà, selon un nouveau sondage Ipsos/Steria réalisé pour Radio France entre le 20 et le 22 mars, à la veille des élections municipales donc, les jeunes se déclaraient finalement à 38% abstentionnistes, un taux historique ! Ce taux s’élevait même à 59% chez les 18-24 ans. Ces résultats traduisent, selon le sondage, un désintérêt flagrant et soudain qui peut s’expliquer par le fait que la majorité des personnes ait finalement estimé que leur vote serait de toute manière inutile, puisque l’élection ne changera rien à leur quotidien. D’autre part, ne pas voter permet de montrer son mécontentement envers les hommes politiques en général, comme l’ont revendiqué 39% des sondés.

Toujours selon l’étude publiée la semaine passée, en tout cas, les jeunes ont des préoccupations assez proches de leurs aînés, en plaçant l’emploi comme thème à traiter en priorité par le maire pour 52,8% d’entre eux, suivi par la fiscalité, à hauteur de 47,5%. Une fiscalité qui prend de l’importance l’âge avançant : elle est la priorité de 36,5% des 18-24 ans contre 53,9% pour les 25-34 ans. Concernant le choix de leur candidat, un jeune sur deux (54,3%) vote en fonction d’un programme, tandis que 36,8% des jeunes interrogés expliquaient voter en fonction de leur appartenance politique et 34,2% selon la personnalité du candidat. Enfin, 4,6% expliquaient voter en fonction du vote de leurs parents.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Municipales 2014 : #OuiJeVote, la campagne pour lutter contre l’abstention chez les jeunes
À lire aussi
Société : 8% des jeunes ont soif de dépenser, 38% maitrisent leur budget
À lire aussi
Les Français de 15 ans sont plus doués que la moyenne pour résoudre des problèmes du quotidien
Encore plus de contenus
Municipales 2014 : Abstention record chez les 18-34 ans, à 58 %
Pixel de tracking