Marketing

Plateforme, adaptation, immédiateté, 3 conseils pour s’adresser à la génération Z sur les médias sociaux

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 3 min
La jeune génération est hyperactive sur son mobile.

La génération Z reste une cible bien difficile à appréhender pour les professionnels du marketing. Volatile, vivant dans l'instant et surtout imprévisible, difficile de s'assurer son attention au quotidien. Heureusement, Hootsuite vous dévoile 3 conseils pour y parvenir plus facilement.

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission d'Air of melty est de vous aider à cerner toujours plus précisément la jeune génération, qui constitue une cible de plus en plus privilégiée pour les marques. En la matière, on vous le rappelle régulièrement, il est primordial de différencier aujourd'hui la génération Y, alias les 20-35 ans, de la génération Z, alias les moins de 20 ans. Chacune de ces catégories a ses spécificités et, de plus en plus, son influence auprès des marques. Il y a quelques semaines, nous vous parlions des premiers, alias les 20-35 ans, en vous dévoilant 4 points-clés qui marquent la rupture des Millennials avec leurs aînés. Mais ceux qui devraient indéniablement marquer cette nouvelle année, ce sont les membres de la génération Z. C'est bien simple, les études certifiant du fait que 2017 sera l'année de la génération Z se multiplient, comme l'expliquait récemment une étude signée Clara Delcroix, lycéenne et fière d'être Z elle-même. Alors que nous vous révélions il y a quelques heures heures que BETC Digital lançait BETC Teen, une cellule pour apprendre à cerner la génération Z, nous avons nos propres conseils à vous dévoiler. Enfin, plutôt, c'est Hootsuite qui se charge de vous dévoiler 3 conseils pour mieux s'adresser à la génération Z sur les médias sociaux. 3,2, 1, c'est parti !

Focus sur la génération Z !

Le premier conseil à mettre en pratique selon Hootsuite, c'est "d'orienter vos efforts marketing sur Instagram et Twitter". Parce que, comme l'explique Brunette Nsimba dans cette tribune publiée le 2 février 2017, "Les jeunes sont à l’origine de la forte croissance des plateformes pensées pour le mobile, comme Instagram et Twitter. Ils s’éloignent toujours plus des médias traditionnels pour se rapprocher des médias offrant une consommation immédiate du contenu. Le contenu, qu’il s’agisse d’actualités ou de divertissements, peut être consulté en quelques minutes ou secondes, par exemple via des actualités condensées sur une minute, un coup d’œil rapide sur Instagram ou l’échange de messages en 140 caractères sur Twitter". Vous l'aurez compris, il convient aujourd'hui de miser sur la concision, tout en pertinence. A cela, nous ajouterons que, dans le même esprit, Snapchat constitue une plateforme de communication incontournable. Deuxième conseil à garder en tête, c'est le besoin "d'adapter les campagnes digitales aux médias anonymes". Il est ici question de collecte de data, assez mal acceptée par les jeunes. "Il s’agit en effet de la génération qui s’inquiète le plus de l’utilisation de technologies qui mettent à mal la vie privée, comme la géolocalisation, les outils de suivi, les analyses et tous les autres outils que les spécialistes du marketing ont adoptés avec délice".

Tout (ou presque) se passe sur les réseaux sociaux pour toucher les jeunes !

La leçon que peuvent en tirer les spécialistes du marketing est la suivante : "les consommateurs veulent être considérés comme des personnes plutôt que comme des objets". Et c’est bien pour cette raison que les applications de messagerie chiffrées et anonymes attirent de plus en plus d’utilisateurs d’appareils mobiles. Il faut en tenir compte et savoir s'inviter sur ces plateformes, sans braquer le mobinaute pour autant. Enfin, il convient "d'imaginer des campagnes digitales pouvant être comprises immédiatement". Comme l'explique l'experte en marketing, "notre langue est en train d’évoluer. Plus que toutes les générations précédentes, et même que la génération Y, la génération Z communique par le biais d’images, de vidéos et d’émoticônes. En d’autres termes, la génération Z préfère et utilise davantage les conversations instantanées que les autres. L’envoi de messages courts, sous quelque forme que ce soit, est bien plus populaire que le courrier postal, les e-mails ou n’importe quel autre support". Concrètement, vous devez faire en sorte de "rechercher des outils technologiques permettant de créer un message plus immédiat, authentique et efficace. Parfois, un émoticône judicieusement placé peut avoir un impact bien plus important qu’un e-mail rédigé avec soin". Vous le voyez, pas de grande nouveauté au programme, mais de bons rappels à intégrer au plus vite !

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Plateforme, adaptation, immédiateté, 3 conseils pour s’adresser à la génération Z sur les médias sociaux
Pixel de tracking