Question du jour : La messagerie anonyme et les lecteurs de melty.fr, ça prend ou pas ?

Whisper, ça plait aux jeunes ?
Ecrit par

Ces derniers mois, de nombreuses applications mobiles en tout genre se multiplient avec l'ambition affirmée de séduire les jeunes. Parmi elles, on retrouve Whisper et les messageries anonymes, entourées malgré elles d'un scandale il y a quelques jours. Que pensent vraiment les jeunes de ces services originaux ? Réponse grâce à notre question du jour, posée par meltyMetrix !

Il y a quelques jours, Air of melty vous parlait du scandale lié à l'application de messagerie anonyme Whisper, alias le WhisperGate. Une semaine à peine après que des centaines de milliers de photos censément éphémères partagées sur Snapchat aient été piratées et stockées, on apprenait que l’application Whisper suivait ses utilisateurs censément anonymes à la trace. Encore une promesse non tenue auprès des jeunes ? Cette révélation ressemble bien à un séisme en effet. C’est le quotidien britannique The Guardian qui avait révélé l’information, après avoir eu l’intention de créer un partenariat avec l’application de messagerie créée il y a deux ans. Depuis des mois, les applications proposant à leurs utilisateurs de dialoguer de façon anonyme ou éphémère se multiplient et connaissent un succès grandissant. Mais les internautes français ont-ils vraiment suivi cette évolution ? Réponse grâce à notre Question du jour, posée par meltyMetrix !

Cette semaine, meltyMetrix, le département Smart Data de meltygroup, a interrogé 287 internautes passés sur le site melty.fr afin de connaître leur sentiment à l'égard des applications de messagerie du genre de Whisper. Verdict, un internaute sur cinq (20%) se dit "intéressé mais pas inscrit". Le pas entre l'attraction pour ce genre de services et l'inscription est visiblement plutôt compliqué à franchir puisque seuls 3% des sondés se déclarent "intéressés et inscrits" sur des applications telles que Whisper. Cette réticence à s'inscrire pourrait s'expliquer par le fait que 22% des interrogés, tentés par de telles applications, "doutent que l'anonymat soit réel". Le scandale lié à Whisper a de quoi leur donner raison. A cela, s'ajoute les 12% de sondés non intéressés et qui ne croient point en la garantie d'anonymat. Enfin, visiblement, pour les jeunes, l'anonymat et eux, ça fait deux ! 43% des internautes sondés se disent tout simplement en aucun cas attirés par ce genre de messagerie ! C'est dit et entendu.

Crédit : http://www.brobible.com/, whisper