Réseaux sociaux : Diplomeo, "Pour les jeunes, l'image parle beaucoup plus que les mots" (EXCLU)

Le Social Media Marketing dans toute sa splendeur !
Ecrit par

Vous pensiez tout savoir du rapport des jeunes français aux réseaux sociaux ? Essayez encore ! Pour notre interview de la selaine, Wally Bordas, Journaliste chez Diplomeo, a accepté de répondre à nos questions au sujet d'une étude publiée s'intéressant aux plateformes préférées des étudiants.

En 2017 encore plus qu'en 2016, le Social Media Marketing constitue un outil de taille à gérer pour les marketers. Dans cette logique, la rédaction d'Air of melty vous révélait récemment 32 stats sur les réseaux sociaux à retenir pour mieux appréhender les différentes plateformes fortes du moment. Pour vous aider à y voir toujours plus clair, une étude parue début février par Diplomeo révélait que Snapchat pourrait bientôt être le réseau social préféré des étudiants français. Pour nous en apprendre bien plus au sujet des liens unissant les jeunes aux réseaux sociaux, Wally Bordas, Journaliste chez Diplomeo, a accepté de répondre à nos questions.

-Air of melty : Selon l'étude signée Diplomeo, Snapchat et Instagram montent en force auprès de la jeune génération. Mais Facebook reste leader, malgré de nombreux experts décrivant le rejet des plus jeunes envers ce réseau social. Quelle est la réalité du rapport des jeunes à Facebook et qu'est-ce qui justifie son statut de leader incontournable ?

Wally Bordas, Journaliste chez Diplomeo : La plupart des jeunes utilisent Facebook pour rester en contact avec leurs proches (famille et amis), qu'ils ne peuvent pas forcément voir toutes les semaines. Facebook est un moyen pour eux de rester à "proximité", de garder le contact malgré la distance. Les étudiants utilisent également beaucoup ce réseau social pour suivre les personnalités connues qu'ils apprécient ou pour voir ce qu'il se passe dans l'actualité. D'ailleurs, notre enquête montre qu'une grande majorité des étudiants utilise Facebook tous les jours. Ce qui a peut-être un lien avec le fait que nombre d'entre eux l'utilisent pour travailler avec leurs camarades de promotion.

-Air of melty : Dans l'étude, on voit effectivement que les étudiants utilisent Facebook pour travailler. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

W.B : Presque tous les étudiants font partie de "groupes" Facebook. Ils créent des groupes de promotion pour communiquer avec leurs camarades. Grâce à ça, ils peuvent échanger des informations plus facilement. Ils s'échangent des documents, se font passer leurs notes, s'entraident pour des exercices. Lorsqu'un examen approche, ils échangent sur les différentes thématiques au programme.

-Air of melty : Toujours dans l'étude, on remarque que plus d'étudiants sont inscrits sur Snapchat que sur Instagram. En revanche, en matière de réseau social préféré, les deux plateformes sont au coude à coude. Qu'est-ce que cela nous enseigne au sujet de la jeune génération et de ses pratiques ?

W.B : Cela met en lumière le fait que les jeunes aiment de plus en plus partager leurs photos et leurs vidéos. Pour eux, aujourd'hui, l'image parle beaucoup plus que les mots. Ils utilisent donc ces images pour raconter ce qu'ils font à leurs amis. C'est un moyen pour eux de partager leur journée avec leurs proches, de plaisanter avec eux. La préférence pour Snapchat ou Instagram sera d'abord une question de goûts, même si les deux plateformes proposent des services différents.

-Air of melty : Instagram s'étant mis aux contenus éphémères depuis août 2016, peut-on envisager qu'elle dépasse prochainement Snapchat aux yeux des étudiants ?

W.B : C'est en tout cas le but d’Instagram. Mais même si Instagram revendique 600 millions d’utilisateurs actifs par mois, Snapchat enregistre une très belle croissance ces dernières années. Et cette croissance est en partie due à l’attrait très fort qu’ont les jeunes pour cette plateforme. 71% des utilisateurs de Snapchat ont moins de 25 ans, et notre enquête confirme qu’en France, de plus en plus d’étudiants utilisent de manière régulière la plateforme.

-Air of melty : L'étude met bien en avant le fait que "le partage d'images est une pratique de plus en plus répandue chez les jeunes". Quid de la vidéo, que l'on dit également en plein essor ? En quoi cela résulte sur les réseaux sociaux ?

W.B : Il ne faut effectivement pas oublier que sur Snapchat comme Instagram, il est possible de partager de courtes vidéos. Et ce n’est pas pour rien qu’en 2015, Instagram a allongé la durée maximale d’une vidéo postée à une minute : les jeunes adorent ça. En revanche, les étudiants français ne semblent pas utiliser beaucoup Périscope, comme le révèlent les chiffres de notre enquête.

-Air of melty : Quelles sont les différences majeures de comportements entre les garçons et les filles sur les réseaux sociaux ? Quelle évolution peut-on attendre ?

W.B : Les filles semblent beaucoup plus portées sur les réseaux sociaux de partage d’images tels que Snapchat, Instagram et Pinterest. D’ailleurs, ces chiffres concordent avec ceux communiqués par les différentes plateformes. Selon Business Insider, 65% des utilisateurs de Snapchat sont des femmes. De même, une étude de RJ Metrics a dévoilé que Pinterest était un réseau social composé de 80% de femmes. De nombreuses études ont mis en avant le fait que la mise en ligne d’albums photo est une pratique populaire chez les femmes. Selon les chiffres de notre étude, les garçons sont plus nombreux à être présents sur Twitter et LinkedIn, mais les écarts ne sont pas grands et nous ne pouvons donc pas tirer de conclusions.

-Air of melty : Quelle évolution attendez-vous pour 2017 : toujours plus d'images, toujours plus de Snapchat, toujours plus de nouvelles applis en vue ?

W.B : Snapchat est entré en Bourse il y a quelques semaines. Instagram et les autres applications de partage d’images ne cessent d’évoluer. Facebook reste le réseau social préféré des jeunes. Et il y a encore de la place. Les pratiques digitales des jeunes ne cessent d’évoluer. Si nous avions fait notre sondage il y a quelques années, Snapchat n’aurait même pas fait partie du classement des réseaux sociaux préférés des étudiants. Là, la plateforme est en deuxième position. Il est fort probable que dans les années à venir, de nouveaux réseaux sociaux fassent leur apparition dans le paysage et qu’ils séduisent la nouvelle génération.

Crédit : Google Images, x