Société

Ritualisation du bien-être, la nouvelle tendance chez les 18-30 ans décryptée

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes se mettent de plus en plus au sport.

Le sport connecté, c’est tendance chez les jeunes. Nombreux sont ceux qui partagent sur Instagram ou Facebook leurs performances sportives au quotidien. A ce sujet, la banque d’investissement Goldman Sachs vient de publier un rapport montrant que le sport connecté associé aux réseaux sociaux fait partie d’une nouvelle tendance : la ritualisation du bien-être. Découverte par ici !

Le mois dernier, Air of melty vous a annoncé que Facebook venait de racheter Moves, une application mobile et sportive avec, en ligne de mire, un pari orienté autour d’une nouvelle tendance chez les jeunes : le sport connecté. Le sport et notamment la course à pied sont en regain de notoriété et suscitent de plus en plus d’enthousiasme chez les jeunes, particulièrement les jeunes femmes, qui associent désormais de plus en plus sport et réseaux sociaux. Ainsi, nombreuses sont les sportives qui affichent sur Facebook et surtout sur Instagram, l’application de partage de photos, leurs performances sportives quotidiennes, en postant des clichés indiquant le nombre de kilomètres parcourus sur un temps donné, soit exactement ce que fait Moves. Ce lundi, la banque d’investissement internationale Goldman Sachs, vient de publier un rapport se concentrant sur "l’impact commercial d’une génération cherchant le bien-être au quotidien". Un rapport qui confirme la popularité du sport connecté auprès de la jeune génération.

Du sport oui, mais des réseaux sociaux aussi !
Crédit : X

Selon les analystes de Goldman, le bien-être est désormais "cool" et les standards de beauté dans la culture chez les moins de 30 ans s’associent désormais de plus en plus à un mode de vie sain et sportif, avec des canons de beauté passés de la frêle Kate Moss à des physiques athlétiques comme Sarah Jessica Parker et Jessica Biel. Les marques doivent donc en tenir compte dans leur communication au quotidien. D'autre part, selon l’étude, dirigée par Lindsay Drucker Mann, "un point crucial de différenciation entre les jeunes et les générations précédentes est la ‘ritualisation’ du bien-être, avec une haute fréquence d’activités sportives placées au cœur du quotidien et mises en avant dans le rapport aux autres. Cela les distingue de la génération X et des baby-boomers dans le sens où ces derniers attribuent davantage le bien-être au fait d’éviter de tomber malade ou de ne pas tomber en surpoids".

Le sport se retrouve associé au bien-être et à la technologie.

Ici, les jeunes consomment moins de calories par jour mais ne se déclarent pas pour autant au régime. Le sport est devenu un symbole de bien-être physique, à mettre en avant sur les réseaux sociaux, comme tout élément important de la vie quotidienne des jeunes. Au cœur de cette tendance de la promotion de l’exercice physique associée à la forte consommation des réseaux sociaux, les marques ont un fort potentiel à creuser, en misant sur la technologie de pointe de leurs équipements, qui permettent de plus en plus de partager les performances physiques sur les réseaux sociaux, en temps réel. D’autre part, les marques prenant part à cette nouveau phénomène s’assurent une nouvelle visibilité, toujours grâce aux réseaux sociaux, puisque les jeunes sportifs ultra-connectés postent aussi régulièrement des photos de leur équipement sportif, entre chaussures et tenues de sport. A vos marques, les marques !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
La cigarette électronique "ringardise" le tabac chez les jeunes, de moins en moins fumeurs traditionnels
À lire aussi
Société : Génération Salade, la génération Z à fond sur la nourriture saine
À lire aussi
E-Commerce : Un jeune sur deux déclare préférer faire ses achats en magasin, contre un sur trois en ligne
À lire aussi
Marques : Cause-sumption, 8 jeunes sur 10 réclament qu’elles s’engagent pour la bonne cause, nouvelle tendance décryptée
À lire aussi
Génération Y : le hasard et la surprise au cœur de leur consommation, la tendance analysée
À lire aussi
Le lèche-vitrine, première raison pour laquelle 48% des jeunes se rendent au centre commercial
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Ritualisation du bien-être, la nouvelle tendance chez les 18-30 ans décryptée
Pixel de tracking