Société

Génération Y et luxe : Leur rapport décrypté, une stratégie marketing à adapter pour les marques

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes et le luxe, une histoire d'amour confirmée.

A l’occasion de la sortie de l’ouvrage de Grégory Casper et de DarkPlanneur, « La génération Y et le luxe », une étude réalisée par meltyMetrix et meltygroup a été dévoilée, décryptant le rapport de la jeune génération aux marques de luxe. Verdict : le luxe, c’est chic, et les jeunes sont addicts !

Hier, Air of melty vous a parlé du retour de la génération Tanguy, avec les jeunes qui restent de plus en plus tard dans le foyer familial, plus par contrainte financière que par choix. En effet, faute de stabilité dans leur vie professionnelle, les moins de 30 ans ne disposent pas d’un pouvoir d’achat extensible à volonté et doivent trouver des solutions pratiques pour économiser. Cela étant dit, les jeunes restent des consommateurs avides, curieux et exigeants. Dernière preuve en date, un ouvrage, sorti aujourd’hui dans les bacs, s’est intéressé de près au rapport étroit que la génération Y entretient avec le luxe. Dans le cadre de la sortie du livre "La Génération Y et le luxe" de Grégory Casper et DarkPlanneur et sorti aux éditions Dunod, meltygroup et meltyMetrix ont dévoilé les résultats d’une étude menée auprès de 876 internautes pour comprendre leurs attentes et leurs comportements vis-à-vis de la consommation haut-de-gamme et aider les marques à adapter leurs stratégies de communication.

Le livre de Grégory Casper et DarkPlanneur est sorti aujourd'hui.
Crédit : X

Premier constat, pour 83% des personnes interrogées, acheter du luxe en période de crise n’est pas choquant, d’autant plus que 9 sondés sur 10 le font pour leur propre plaisir.Disposant d’un pouvoir d’achat limité, 71% des internautes ayant répondu à l’enquête déclarent toutefois rechercher une promotion lorsqu’ils souhaitent s’acheter une pièce de luxe, tandis qu’un sondé sur deux est prêt à économiser sur plusieurs mois pour se faire vraiment plaisir lors d’un achat. Si le luxe fait partie des domaines d’achats privilégiés de la jeune génération, il n’en constitue pas pour autant son élément premier, mais plutôt un bonus qui peut faire toute la différence dans un look. En effet, seuls 5% des sondés affirment que le look parfait est un mix de pièces de luxe uniquement tandis que 74% affirment que la tenue idéale se compose d’un mélange entre pièces de luxe et de fast fashion.

Les marques de luxe vont devoir s'adapter à la jeune clientèle.

Chanel arrive en tête des marques de luxe sollicitées, devant Hermès, Louboutin, Dior et Louis Vuitton. Pour trouver l’inspiration, les femmes sont principalement influencées par ce qu’elles voient dans les magazines (67,7%à, tandis que les jeunes hommes ont plutôt des coups de cœurs sur le net. D’autre part, les looks de star inspirent en moyenne un jeune sur quatre. Quelle que soit la manière dont les jeunes consomment du luxe, comme nous venons de le voir, le fait est que ce secteur fait bel et bien partie de leurs habitudes de consommation et de leurs aspirations. Le marché du luxe va donc devoir se préparer à répondre aux exigences de cette jeune génération, puisque la génération Y devrait être sa cible principale en 2018-2020, selon les analystes.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Société : Près de 7 jeunes Français pratiquent et sollicitent le sport au quotidien
À lire aussi
Génération Tanguy, le retour : Les jeunes restent de plus en plus tard dans le foyer familial
À lire aussi
La Génération Y, complexée par son anatomie et traumatisée à cause de l’industrie pornographique ?
À lire aussi
Tourisme des 18-34 ans : Secteur à la croissance la plus rapide dans le secteur du tourisme mondial
À lire aussi
Slacktivisme ou activisme, la nouvelle forme d’engagement social des jeunes décryptée
Encore plus de contenus
Génération Y et luxe : Leur rapport décrypté, une stratégie marketing à adapter pour les marques
Pixel de tracking