Société

Etude Ipsos : Un jeune sur cinq adepte de conduites à risque, recherche d’expériences à tout prix ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes se disent conscients des risques liés à l'alcool mais le consomment tout de même.

Nous ne cessons de vous le répéter sur notre site, un des aspects qui caractérise la génération Y, c’est sa recherche d’expériences à tout prix. Une enquête Ipsos Santé portant sur les comportements à risque des 15-18 ans vient de le prouver une fois de plus, en révélant qu’un jeune sur cinq est concerné par des conduites à risque, malgré des campagnes de prévention entendues.

La semaine dernière, Air of melty vous a parlé d’une tendance qui semble de plus en plus faire de la télévision un nouvel outil de prévention décryptant le rapport des moins de 30 ans à l’alcool. Particulièrement, deux émissions diffusées sur France Télévisions comptaient mettre l’alcoolisation massive des jeunes en lumière, en les plaçant eux-mêmes au cœur de l’action. Une enquête Ipsos Santé sur les comportements à risque des jeunes publiée ce mercredi vient de confirmer le phénomène : selon cette étude, s’intéressant aux 15-18 ans, un jeune sur cinq est concerné par l’alcool, les addictions et les rapports non protégés. Particulièrement, au sujet de l’alcool, 19% des jeunes sondés déclarent avoir bu jusqu’à ivresse dans les douze derniers mois, à hauteur de 17% chez les filles et 20% chez les garçons. La télévision prend donc en compte la tendance actuelle pour tenter de provoquer les consciences.

Cela étant dit, il convient de signaler que près de neuf jeunes interrogés sur dix ont déclaré avoir reçu, au cours de leur scolarité, des informations sur les divers risques qu’ils peuvent rencontrer au quotidien, et déclarent donc avoir conscience de ces risques. Ainsi, 93% des jeunes se disent informés sur la sécurité routière, comme par exemple, grâce à la campagne virale #AvantDeMourir, 85% se disent informés sur la sexualité, 72% sur le cannabis et 69% sur l’alcool. En revanche, 73% des sondés regrettent de ne pas avoir reçu davantage de prévention sur les risques plus tabous comme le suicide et 63% souhaiteraient être davantage informés au sujet du harcèlement, ou encore sur l’anorexie, la boulimie et l’homosexualité. Quoi qu’il en soit, comme nous l’avons dit plus tôt, malgré toute la prévention mise en place, un jeune de 15 à 18 ans sur cinq adopte des conduites à risque.

Les jeunes se rendent ivres dès l'âge de 15 ans.
Crédit : X
Les conduites à risque concernent un jeune sur cinq !
Crédit : X

Des conduites à risque qui seraient plutôt le résultat d’une envie de tenter des expériences, puisque nous vous avons montré à plusieurs reprises que les moins de 20 ans constituent une génération guidée par leurs instincts et leurs envies avant tout, plutôt que l’envie d’exprimer un mal-être. En effet, en dépit d’un contexte économique et social plutôt pesant et parfois peu rassurant quant à leur avenir, 85% des jeunes sodés par l’institut Ipsos affirment pouvoir facilement parler avec leurs parents et la même proportion assure savoir à qui s’adresser en cas de difficultés personnelles. Même sur les bancs de l’école, les jeunes affirment se sentir bien, pour 72% d’entre eux. Toutefois, près d’un jeune sur cinq (23%) se dit victime de violences à l’école.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Génération Y : le hasard et la surprise au cœur de leur consommation, la tendance analysée
À lire aussi
Mode : 25% des jeunes françaises achètent de manière compulsive, leur rapport au shopping décrypté !
À lire aussi
Fête des voisins 2014 : Les jeunes se révèlent très proches de leurs voisins, génération réseau confirmée !
À lire aussi
Mode : Un jeune sur deux découvre des marques grâce au bouche à oreille, stratégie marketing à adapter
À lire aussi
Consommation : Un jeune sur deux consulte plus de 4 sources avant d’effectuer un achat
Encore plus de contenus
Etude Ipsos : Un jeune sur cinq adepte de conduites à risque, recherche d’expériences à tout prix ?
Pixel de tracking