Twitter : La BPCE lance le transfert d’argent entre particuliers sur le réseau social

La BPCE se lance !
Ecrit par

Le portefeuille mobile, c’est tendance ! Apple l’a prouvé cette semaine en dévoilant son Apple Pay et Twitter le prouve également aujourd’hui : la Banque Populaire-Caisse d’Epargne, vient d’annoncer qu’elle permettra aux twittos de s’envoyer de l’argent entre particuliers via le site de micro-blogging, par l’envoi d’un simple tweet, et ce, dès le 1er octobre prochain. Décryptage par ici !

Hier, Air of melty vous annonçait que Twitter pourrait s’orienter vers une nouvelle levée de fonds d’1,3 milliard de dollars. Aujourd’hui, on parle toujours du réseau social et d’argent, mais pour une toute autre raison : la BPCE, alias la Banque Populaire-Caisse d’Epargne, vient d’annoncer qu’elle permettra aux twittos de s’envoyer de l’argent entre particuliers via le site de micro-blogging, par l’envoi d’un simple tweet. Le nouveau service sera disponible dès le 1er octobre. "On a travaillé cet été avec les équipes de Twitter pour rendre les deux plateformes compatibles et rendre le parcours très simple d'utilisation" a expliqué Nicolas Chatillon, directeur du développement de la banque commerciale et de l'assurance au sein de la BPCE, avant d’ajouter que "tous les gens qui ont un compte Twitter en France pourront utiliser ce service, même s'ils ne sont pas clients Banque Populaire ou Caisse d'Epargne". Les seules exigences seront de disposer d’une carte bancaire et d’un compte twitter.

Pour proposer ce nouveau service, la banque s’appuie sur le service déjà existant de paiement électronique mobile de sa filiale S-Money, établissement de monnaie électronique, qu'il a adapté en le greffant sur le réseau social. Avec ce service, la BPCE tente, comme toutes les banques françaises, de se distinguer sur le marché du paiement mobile, un marché en plein essor auprès des jeunes. Ce n’est pas un hasard si, en début de semaine, Apple a dévoilé Apple Pay, un paiement par mobile qui promet de révolutionner le système bancaire. En effet, à l’heure actuelle, le téléphone portable représente l’outil privilégié des jeunes, en matière de communication mais pas seulement : le loisir et la consommation passent de plus en plus par ce support également.

Nous vous l’avons déjà dit, 50% des jeunes se voient payer avec leur mobile d’ici 2017, mais seulement la moitié des enseignes sont équipées en conséquence. Le m-commerce représente donc un enjeu de taille et, à l’heure où les jeunes sont également aux accros aux réseaux sociaux, la BPCE d’assure de rencontrer un fort écho auprès des jeunes avec cette nouvelle offre, en misant sur deux secteurs qui les concernent de plus en plus.

Crédit : X