3 pistes pour optimiser sa stratégie de marketing d'influence à l'ère de la méfiance

Ecrit par

La rédaction d'Air of melty vous en parle au quotidien, les Millennials sont très sensibles aux campagnes de marketing d'influence. Mais ils sont aussi de plus en plus méfiants. Découvrez quelques pistes pour faire évoluer votre stratégie en fonction de leurs attentes.

À l'heure où 8 jeunes sur 10 déclarent se laisser influencer dans leur consommation par des influenceurs, il est indéniable que le marketing d'influence promet de rythmer de nouveau l'année 2019, après une année 2018 marquée par un essor de cette stratégie marketing. Il y a quelques semaines, pour vous aider à y voir plus clair en la matière, une étude signée Reech décryptait le rapport des influenceurs aux marques, alias un cocktail qui plait énormément aux Millennials en 2019. Plus récemment, nous vous dévoilions aussi 4 conseils signés e-marketing pour optimiser sa campagne de marketing d'influence. Car, en effet, miser sur une telle stratégie marketing ne fait pas tout : il faut savoir la gérer au mieux, d'autant plus que la jeune génération révèle aujourd'hui se méfier de plus en plus des influenceurs, qui sont de plus en plus nombreux et avec des communautés de fans de plus en plus grandes. Justement, en ce mois d'avril 2019, Tiphaine Cazanave, Influence Strategist chez Fabernovel, vient de signer une tribune sur le site L'ADN pour mettre en lumière trois pistes pour une nouvelle influence, à l'ère de la méfiance. C'est parti pour les découvrir !

3 pistes pour optimiser sa stratégie de marketing d'influence à l'ère de la méfiance
3 pistes pour optimiser sa stratégie de marketing d'influence à l'ère de la méfiance

Selon la professionnelle, la première piste à suivre impérativement est d'intégrer l'influence au coeur de la stratégie de branding. "Postures, mises en scène, lieux... peu de détails différencient aujourd’hui un post Instagram d’un autre. Résultat : des contenus impersonnels et répétitifs - et des consommateurs lassés. Il est essentiel pour les marques de réapprendre à proposer des contenus différenciants, capables de générer de l’émotion". En d'autres termes, il est capital de bien intégrer l'ADN de votre marque dans votre contenu social, pour permettre au socionaute de savoir rapidement qu'il s'agit de votre contenu. "Intégrée suffisamment tôt, l’influence marketing donne vie au concept créatif et rend tangible la proposition de la marque auprès des consommateurs. A l’image de la campagne « L’Homme Gentleman » de Givenchy, la marque a invité des influenceurs à réinterpréter son film publicitaire. Une opération qui leur permet de créer un contenu unique à destination de leur communauté, tout en valorisant Givenchy et son esthétique (vraiment)". Exemple à suivre, donc. En marge de cela, il faut aussi véritablement impliquer l'influenceur dans le processus de création. "Bien plus que des « diffuseurs » ou des exécutants, les influenceurs deviennent l’essence même de la réflexion créative". Cela permettra de créer un contenu authentique, personnel et capable de se démarquer. Enfin, en cette année 2019, il faut aussi penser "plus loin qu'Instagram". On vous l'a dit à plusieurs reprises, Instagram est un terrain de jeu incontournable en matière de marketing d'influence. Mais il n'est pas le seul ! "Un exemple récent : Sephora surfe avec brio sur la vague des podcasts et des assistants personnels connectés. La marque vous fait découvrir tous les jours 2 minutes de podcast accessibles sur Google Home sur des actus beauté ou les dernières tendances. Le tout animé par des influenceurs". Aussi, des applis comme TikTok ou encore 21Buttons peuvent être des applications à investir pour séduire et, surtout, engager les moins de 30 ans ! À vous de jouer !

Crédit : x