Société

35% des 18-34 ans ont compris l'importance d'avoir du temps pour soi pendant la pandémie

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
35% des 18-34 ans ont compris l'importance d'avoir du temps pour soi pendant la pandémie

Alors que la France se déconfine et que les Français retrouvent des petits bonheurs du quotidien en extérieur, nombreux sont les jeunes qui rêvent d'un moment de pause hors du temps. C'est ce que révèle une nouvelle étude menée par Hotels.com.

Plusieurs études l'ont montré ces derniers mois, la crise sanitaire n'a pas eu qu'un impact négatif sur la vie des Français, et cela vaut notamment pour les jeunes Français. Ainsi, il y a peu, on apprenait que 63% des 18-29 ans estiment que la pandémie leur a permis d'apprécier davantage les moments simples. Mais, qu'on se le dise, désormais, nombreux sont les jeunes Français qui expriment leur besoin d'évasion et de tranquillité, après des mois d'enfermement pas toujours faciles à gérer. On savait déjà que les Millennials français ont l'intention de s'offrir de belles vacances cette année. Ce que l'on découvre aujourd'hui au travers d'une nouvelle étude menée par Hotels.com, c'est que nombreux sont les jeunes qui rêvent de pouvoir profiter ne serait-ce que d'une soirée rien que pour eux. Ainsi, selon la dernière étude menée par Hotels.com auprès de 6 000 fans de football, 7,5% des 18-34 ans ont eu moins de temps pour eux pendant la pandémie et 39% d'entre eux souhaiteraient pouvoir s'échapper pour une soirée rien que pour eux.

Les jeunes ont besoin de couper !
Crédit : Unsplash @Kelly Sikkema

Dans ce contexte, après avoir constaté que 29% des 18-34 ans aimeraient réserver une chambre d'hôtel pour échapper à la vie de pandémie et alors que 27% ne veulent rien de plus qu'une simple soirée où ils pourront regarder leur télévision préférée en toute tranquillité, Hotels.com a créé les nouvelles suites "Ne Pas Déranger". Une manière de répondre au fait que, en moyenne, les 18-34 ans souhaiteraient 1h30 à 2h de plus "pour eux" par jour. Il faut dire qu'un jeune sur quatre (25%) déclare avoir fait face à plus d'interruption pendant la pandémie que dans la vie normale, avec 15% déclarant même être interrompus au moins une fois par heure. Les parents (31,5%), les animaux de compagnies (chien ou chat) (26%), ou encore les concubins (23%) font partis des éléments les plus parasites à la concentration. Dans le même temps, devoir préparer un repas pour quelqu’un (28%), de travailler à domicile en dehors des heures habituelles (35%), et divertir la famille (33%) figurent parmi les principales raisons invoquées pour justifier le fait de ne pas avoir de temps à soi. Regarder sa série préférée (45%) est l'un des principaux passe-temps qui a été interrompu aux côtés de bouquiner (30%) ou regarder le football (35%). C'est pourquoi, aujourd'hui, 23% des 18-34 ans se disent prêts à dépenser en moyenne 88 euros pour une nuit de temps libre loin de chez eux. Pendant la pandémie, pas moins de 35% des Millennials ont compris l'importance d'avoir du temps pour soi et 29% concèdent être devenus plus irritables parce qu'ils ont moins de temps pour eux. D'ailleurs, à ce sujet, 41% des 18-34 ans admettent être sortis faire un tour et 36% se sont enfermés dans leur chambre pour essayer de passer du temps seuls. C'est dire à quel point le besoin d'évasion est fort pour cette cible !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials français et l'alcool, quelle consommation en 2021 ?
À lire aussi
Plus d'un jeune sur deux a déjà oublié la fête des mères
À lire aussi
Quel type de vacances en vue pour les jeunes Français pour l'été 2021 ?
À lire aussi
Qare, "Les jeunes se sentent livrés à eux-mêmes et ressentent une véritable fatigue pandémique" (EXCLU)
À lire aussi
L'argent, un sujet tabou pour la jeune génération ?
À lire aussi
La Génération Z, portée par les amitiés virtuelles en 2021 ?
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
35% des 18-34 ans ont compris l'importance d'avoir du temps pour soi pendant la pandémie
Pixel de tracking