Marketing

5 mauvaises manières de communiquer auprès des Millennials

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
5 mauvaises manières de communiquer auprès des Millennials

Au quotidien, la rédaction d'Air of melty vous présente des bonnes pratiques à adopter pour toucher les Millennials. Aujourd'hui, changement de ton, on se concentre sur ce qu'il ne faut surtout pas faire pour effectivement les séduire grâce à cinq conseils dévoilés par le site Netbase.

Vous le savez, au quotidien, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty, c'est de vous aider à mieux toucher la jeune génération, à savoir les fameux 18-35 ans. Dans ce contexte, il y a quelques jours, à l'heure où 8 Millennials sur 10 révèlent que leur consommation est impactée par le discours des influenceurs, nous vous dévoilions 3 conseils pour bien miser sur le marketing d'influence. Aussi, récemment, nous vous avons présenté 5 conseils pour adapter votre expérience client aux attentes de la Génération Z. Aujourd'hui, au lieu de mettre en lumière de bonnes pratiques à adopter, nous voulions mettre en avant des mauvais réflexes qui pourraient bien vous coûter cher en matière de stratégie marketing. Le site Netbase vient de présenter 5 points qui pourraient conduire à une désaffection de la part de la jeune génération. Découvrez-les tout de suite pour les bannir au plus vite de votre stratégie !

5 mauvaises manières de communiquer auprès des Millennials

Le premier point mis en lumière par Netbase concerne l'expérience utilisateur : faites attention à ne pas promettre une expérience incroyable alors que ce sera en réalité considéré comme une expérience normale par la jeune génération. "Si vous présentez quelque chose comme étant époustouflant alors que ce sera jugé basique par les générations Y et Z, vous ferez simplement la promotion du fait que vous êtes déconnecté de la réalité de la cible que vous visez". Bam. Misez donc sur un service simple mais efficace, sans tenter de vendre du rêve. La deuxième erreur à éviter est le fait de trop se concentrer sur une bonne cause. Certes, la rédaction d'Air of melty vous en parle au quotidien, la jeune génération est plus engagée que jamais sur le plan sociétal comme environnemental et elle attend des marques qu'elles en fassent de même. Pour autant, évitez de trop communiquer sur ce point : les jeunes veulent des marques qui agissent pour de bonnes raisons, et non pas pour améliorer leur image.

Aussi, prenez garde aux influenceurs que vous choisissez pour porter vos campagnes et vos valeurs. Miser sur le mauvais influenceur pourrait coûter cher à votre marque. Authenticité et sincérité sont les clés d'une bonne collaboration en matière de marketing d'influence. Une autre erreur que vous devriez facilement éviter si vous connaissez un tant soit peu les Millennials serait de ne pas vous concentrer sur le mobile. Sachez-le, aujourd'hui, plus de 9 jeunes sur 10 possèdent un smartphone et ils passent des heures et des heures par jour sur ce support. En fait, actuellement, plus de la moitié des Millennials utiliseraient plus leur mobile que leur PC pour se connecter à Internet. Enfin, cela semble évident mais certains ont vite tendance à l'oublier, il ne faut jamais voir les Millennials comme étant un groupe homogène. "Quelle que soit l'audience que vous visez, il est important de traiter les gens comme des individus et non un groupe". C'est d'autant plus le cas auprès des Millennials, qui sont très friands de personnalisation. À vous de jouer, avec tout ça !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Pourquoi les Millennials ont-ils tout bon en privilégiant les expériences à la possession de biens ?
À lire aussi
Connaissez-vous les 4 "C" à associer à la Génération Z ?
À lire aussi
3 idées reçues à oublier au sujet des Millennials
À lire aussi
YouTube, Instagram, soutien, 5 clés pour séduire la Génération Z
À lire aussi
Combien d'heures les membres de la Génération Z passent-ils sur les réseaux sociaux chaque jour ?
Encore plus de contenus
Marketing

La publicité, premier facteur d'influence auprès des 18-24 ans ?

Souvent, on parle du fait que les influenceurs et l'avis des pairs influencent directement les achats des 18-35 ans. Mais qu'en est-il de la publicité ? Les jeunes y sont-ils sensibles avant ou pendant leurs sessions shopping ? À en croire de récentes données signée Brandwatch, la réponse est oui.

La publicité, premier facteur d'influence auprès des 18-24 ans ?
Twitter

Bientôt des Stories sur Twitter ?

La folie des stories sur les réseaux sociaux n'est pas près de s'arrêter ! Après Snapchat, Instagram, Facebook, YouTube ou encore Spotify, c'est désormais au tour de Twitter d'envisager de se lancer dans la publication de contenus éphémères. En tout cas, c'est ce que laisse à penser sa dernière acquisition.

Bientôt des Stories sur Twitter ?
5 mauvaises manières de communiquer auprès des Millennials
Pixel de tracking