Mobile

6 célibataires sur 10 utilisent quotidiennement entre 2 et 3 applis dating différentes

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
6 célibataires sur 10 utilisent quotidiennement entre 2 et 3 applis dating différentes

Quand la jeune génération cherche à matcher sur les applis dating, elle ne le fait pas à moitié ! Une nouvelle étude menée par Once révèle que les célibataires sont très actifs sur les applis de rencontre...parfois même trop. L'heure est désormais au dating conscient et mieux réfléchi.

Cet été déconfiné s'annonce riche en séduction pour la jeune génération ! On le sait, au quotidien, les Millennials et les membres de la Génération Z matchent en grande partie grâce aux applis dating, qu'il s'agisse de Tinder, Once ou encore des nouvelles applis dating qui promettent d'aider les jeunes à séduire cet été. Au total, 37% des 18-24 ans et 41% des 25-34 ans ont déjà utilisé une application de ce type contre 22% de l'ensemble des Français, selon une étude menée par YouGov il y a quelques semaines. Mais cet été 2020 promet d'être différent des autres en matière de dating : après un printemps confiné qui a changé les priorités de chacun sur le plan de la séduction, l'été est une autre occasion de continuer à changer le rapport de chacun aux applis dating, en laissant de côté le stress autant que possible et en misant sur la sérénité et la profondeur. C'est ce que révèle une nouvelle étude signée Once, qui a récemment supprimé les préférences d'ethnicité sur sa plateforme.

6 célibataires sur 10 utilisent quotidiennement entre 2 et 3 applis dating différentes
Crédit : Alexander Sinn,Unsplash

Dans un premier temps, le sondage mené par Once révèle que 58% des célibataires présents sur les applis de rencontres utilisent quotidiennement entre 2 et 3 apps différentes pour chercher de nouvelles relations. Pour autant, cette activité ne semble pas réellement être un plaisir : la rencontre en ligne est synonyme de peur ou de stress pour 50% des célibataires. Cette appréhension n’est pas étonnante quand jongler avec plusieurs matchs, profils et conversations peut s’apparenter à un job à temps partiel. Aussi, 53% redoutent de ne pas avoir de match tandis qu'un tiers des sondés appréhendent la première rencontre et que 28% redoutent qu'il n'y ait tout simplement pas d'après. Par ailleurs, deux tiers des célibataires déclarent en avoir marre du ghosting et de l’absence de réponse. Un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur et se conjugue avec la superficialité des rencontres digitales pour 48%. "Il peut y avoir ce sentiment de feuilleter un catalogue et de ne voir passer sous ses yeux que des êtres qui sont comme des objets. Il peut y avoir un problème de vertige car il y a trop d'informations", souligne Géraldyne Prévot Gigant, psychopraticienne et auteure du livre “La force de la rencontre". Dans ce contexte, Géraldyne Prévot Gigant invite les célibataires à se connecter à des moments précis sur les applis dating cet été pour "dater en pleine conscience" et à se déconnecter plus souvent. Un élément important à l'heure où 67% des célibataires ne se fixent pas de limites dans leurs usages des applications.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Musique, films, shopping, comment les jeunes utilisent-ils réellement leur mobile en 2020 ?
À lire aussi
BOBEE Spot, l'appli ludique et participative qui permet de voyager autrement
À lire aussi
Plaiz, "On est un réseau social qui ne fait rien comme les autres en connectant les passionnés de mode entre eux" (EXCLU)
Encore plus de contenus
6 célibataires sur 10 utilisent quotidiennement entre 2 et 3 applis dating différentes
Pixel de tracking