Food

7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme

Cap sur l'assiette de la jeune génération ! En cette année 2020, les priorités des 18-34 ans ont clairement évolué : au-delà de se faire plaisir à table, ils cherchent à consommer aussi localement et durablement que possible.

En tant que génération qui aime multiplier les expériences en tout genre, les Millennials sont toujours en recherche de bonnes expériences culinaires. Et c'est d'autant plus vrai depuis le confinement. Plusieurs études l'ont montré, la période passée de force à la maison a été l'occasion de découvrir de nouvelles passions et de passer notamment plus de temps que jamais en cuisine. En pratique, 62% des 18-34 ans ont déclaré cuisiner plus que d'habitude pendant le confinement (vs 55% de l'ensemble des Français) en se transformant dès lors en nouveaux cordons bleus. Mais que cuisinent les jeunes Français au juste ? Une étude menée à l'automne dernier par YouGov montrait que les 18-35 ans sont de plus en plus nombreux à s'intéresser au véganisme. Dans le même temps, 47% des sondés n'ayant pas fait le choix d'une alimentation végétarienne envisageaient à l'époque de réduire leur consommation de viande. En marge de manger moins de viande, les Millennials se tournent aussi de plus en plus vers des produits locaux. C'est ce que met en évidence un rapport réalisé par l'école d'ingénieurs de Purpan et une étude menée par le cabinet Kantar en révélant notamment que 70% des jeunes adoptent le "locavorisme", à savoir l'achat de produits de provenance française (Viande Bovine Française), régionale (Produit en Bretagne) voire très locale (vente directe, marchés de terroirs…).

7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme
Crédit : Jason Briscoe, Unsplash

Dans le détail, l'étude relayée par le site aladin.farm, explique que "la dépense d’énergie inutile (et souvent fossile) est traquée via le respect de la saisonnalité des produits et en portant une attention sur leurs conditions de production". Dans ce contexte, les jeunes Français tentent de s'informer au mieux sur le sujet, notamment en diversifiant leurs sources. Cela s'explique en partie par le fait que "les Millennials restent marqués par de nombreux scandales alimentaires (maladie de la vache folle en 1996, fipronil dans les œufs et salmonelles dans le lait infantile en 2017…), ce qui est à l’origine d’une inquiétude certaine pour la sécurité alimentaire pour 79 % d’entre eux". Et même si leur pouvoir d'achat est souvent limité, 50% des Millennials interrogés se disent prêts à payer le prix pour une alimentation et une agriculture responsable. Alors, certes, c'est bien moins que les 83% des Français toutes générations confondues qui sont dans cet état d'esprit mais, encore une fois, il faut penser que de nombreux jeunes disposent d'un budget plus faible que celui de leurs aînés. En marge de cela, on note que l'esprit écologique de la jeune génération se vérifie une nouvelle fois, avec 31% des jeunes enquêtés qui renoncent à l’achat de produits suremballés et 67% qui souhaitent réduire drastiquement le gaspillage alimentaire en achetant des fruits et légumes abimés, par exemple à travers le choix du label "Quoi ma Gueule ?".

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials, plutôt healthy ou adeptes des petits plaisirs ?
À lire aussi
À quoi ressemblent les pauses déjeuner des Millennials au temps du télétravail ?
À lire aussi
La glace, une gourmandise indispensable pendant l'été pour les Millennials français ?
À lire aussi
Les Millennials français, plus gourmands que leurs aînés pendant le confinement ?
À lire aussi
Les Millennials, de nouveaux cordons bleus grâce au confinement ?
À lire aussi
7 jeunes sur 10 prêts à retourner au restaurant cet hiver
Encore plus de contenus
7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme
Pixel de tracking