Marketing

78% des 18-24 ans conseillent des marques qui s'engagent à leurs proches

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
78% des 18-24 ans conseillent des marques qui s'engagent à leurs proches

Pour bien communiquer auprès de la jeune génération, misez sur l'engagement ! De nouvelles données signées The Good Company et Goodeed montrent à quel point la communication "for good", qu'elle soit axée sur le plan social ou sur l'environnement, séduit les 18-35 ans.

Comprendre la jeune génération, ce n'est pas toujours simple pour les marques. Et pour cause, comme le montre bien la nouvelle offre commune lancée par meltygroup et FF Paris pour toucher les 15-34 ans, cette jeune génération a des attentes qui diffèrent beaucoup de ses aînés. La rédaction d'Air of melty vous en parle depuis des mois, la notion d'engagement est notamment une notion extrêmement forte en cette année 2019 pour toucher les moins de 35 ans. On parle ainsi beaucoup de l'importance du "Cause Marketing" pour toucher les Millennials. Mais, justement, dans un monde où de plus en plus de marques communiquent sur leurs engagements sociaux, économiques et environnementaux, comment ces messages sont-ils réellement perçus par les consommateurs ? Quels sont les leviers qui fonctionnent et quels sont les écueils à éviter ? La publicité peut-elle être une force constructive ? Peut-elle être porteuse de changements positifs sur le plan social et environnemental ? La communication "for good" est-elle efficace ? Pour tenter de répondre à ces questions, The Good Company et Goodeed viennent de dévoiler les résultats d'une étude d'opinion menée par l'institut de sondage Viavoice auprès de 1000 Français, intitulée "L'Observatoire du Goodvertising". Focus sur ce que pensent les moins de 35 ans sur ces questions.

78% des 18-24 ans conseillent des marques qui s'engagent à leurs proches

Dans un premier temps, l'étude révèle que 83% des Français estiment que la communication "for good" est une bonne chose et 84% estiment que c’est effectivement le rôle des entreprises et des marques de le faire. Pour les 25-34 ans, on note qu'une communication "for good" est une "assez bonne chose", avec des jeunes qui se montrent confiants mais peu informés en réalité. Par ailleurs, alors que seuls 23% des Français estiment que la communication "for good" correspond à la réalité de ce que font les entreprises et les marques, les plus jeunes se montrent visiblement plus convaincus puisqu'ils sont plus nombreux à estimer que la communication "for good" correspond à la réalité. Il s'agit du public le plus acquis sur ce point. De leur côté, les 25-34 ans constituent le public le plus acquis en ce qui concerne le passage à l'acte, à savoir avoir une meilleure image de la marque et acheter les produits et les services de la marque qui mise sur une communication "for good". Dans les faits, 81% des 18-24 ans déclarent avoir une meilleure image des marques qui s'engagent. Ils sont aussi 76% à acheter des produits de ces marques, 69% à vouloir travailler pour ces marques et surtout 78% à conseiller ces marques à leurs proches, le taux le plus élevé toutes catégories d'âges confondues. De leur côté, les 25-34 ans sont 82% à déclarer avoir une meilleure image des marques qui misent sur une communication "for good". Ils sont 72% à acheter les produits, 70% à conseiller leurs proches et 70% à vouloir travailler pour ces marques. Il est donc temps de passer à l'action !

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Marketing

Liebig régale littéralement ses détracteurs avec leurs critiques

En cette fin d'année 2019, la marque de soupes Liebig signe une campagne à la fois provocante et terriblement gourmande : pour mettre tout le monde d'accord sur la qualité de ses nouvelles soupes, l'enseigne a envoyé ses nouvelles recettes à ceux qui avaient publiquement critiqué Liebig sur les réseaux sociaux.

Liebig régale littéralement ses détracteurs avec leurs critiques
78% des 18-24 ans conseillent des marques qui s'engagent à leurs proches
Pixel de tracking