Culture

8 jeunes sur 10 prêts à augmenter leur budget alloué aux divertissements après le confinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
8 jeunes sur 10 prêts à augmenter leur budget alloué aux divertissements après le confinement ?

Pour la jeune génération, se divertir est essentiel au quotidien. Mais, comme pour chaque élément de notre vie, la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a chamboulé les divertissements des 18-35 ans. À quel point ? Une étude signée l'IFOP et Weezevent fait le point sur le sujet.

Le confinement n'a pas été une période facile à vivre pour la jeune génération. De nombreuses études ont montré que les 18-35 ans ont vu leur moral particulièrement affecté par la situation, avec des coups de blues et des moments de déprime pour beaucoup d'entre eux. Heureusement, à présent, la liberté est de nouveau de rigueur, même si les Millennials français semblent quelque peu sceptiques quant à la réouverture des bars, des restaurants et des lieux culturels. Pour la jeune génération, les notions de culture et de divertissement sont capitales. On le voit notamment dans le fait que 8 jeunes sur 10 se sont découverts de nouvelles passions pendant le confinement. À l'heure où le plus dur de la crise sanitaire semble désormais être derrière nous, l'IFOP et Weezevent viennent de dévoiler une étude portant sur le rapport des Français à l'événementiel. En ressortent 10 données très intéressantes concernant les 18-35 ans. La première de ces données révèle que 91% des moins de 35 ans ont participé à une activité de divertissement événementiel ces trois dernières années. Et, suite au confinement, ils sont 95% à ressentir un manque quant à la pratique d'activités de divertissement, qu'il s'agisse de faire du sport, de se rendre au cinéma, d'assister à des concerts ou encore de se rendre dans les parcs à thèmes. Ils sont par ailleurs tout autant (94%) à se dire inquiets à l'idée de pratiquer de nouveau ces activités dans le contexte actuel.

8 jeunes sur 10 prêts à augmenter leur budget alloué aux divertissements après le confinement ?

Mais, qu'on se le dise, l'intégralité des jeunes Français interrogés comptent bien reprendre leurs activités à échéance plus ou moins rapide : la crise sanitaire n'aura pas raison de leurs passions ! Plus précisément, 67% des 18-35 ans entendent bien retrouver leurs activités préférées dès les premières semaines de déconfinement. Et d'ailleurs, 81% des jeunes sondés par l'IFOP et Weezevent entendent maintenir voire augmenter leur budget alloué aux divertissements. Tout dépend de la sécurité mise en place : 51% des jeunes interrogés placent ainsi les mesures sanitaires prises par les organisateurs dans les deux critères les plus importants pour participer à nouveau. Mais le public ne sera pas prêt à tous les sacrifices : ils sont 60% à déclarer préférer attendre de pouvoir revivre les événements dans les conditions d'avant crise. Dans un autre esprit, un jeune Français sur quatre se dit prêt à payer pour un accès à une version numérique. En cela, on voit que la manière de se divertir pourrait bien se transformer avec la crise en cours, propice à l'essor d'événements digitaux en tout genre. Enfin, suite aux annulations d'événements liés au Covid-19, 66% des Français souhaitent un remboursement ou un avoir et seulement 5% sont prêts à faire don du prix du billet pour aider l’organisateur de l’événement. Cependant, un tiers des répondants déclare être prêt à payer plus cher son billet afin de soutenir les organisateurs. Cette proportion atteint même 52% chez les 18-24 ans.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Harry Potter, Coluche, Beyonce, qui sont vraiment les personnalités préférées des jeunes en 2020 ?
À lire aussi
Soprano, Bigflo et Oli, Kylian Mbappé, qui sont les personnalités préférées des plus jeunes ?
À lire aussi
La BD, une passion pour les 18-35 ans en 2020 ?
À lire aussi
Les 15-24 ans et le cinéma, quelle réalité en 2019 ?
À lire aussi
Le cinéma, un loisir incontournable pour les 18-35 ans
Encore plus de contenus
Marketing il y a 2 jours

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020

En cette année 2020, le marketing d'influence dispose d'une grande puissance pour toucher la cible des 18-35 ans. Mais encore faut-il savoir comment créer une bonne campagne avec des influenceurs. Hivency et Agorapulse dévoilent quelques conseils bien utiles.

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020
8 jeunes sur 10 prêts à augmenter leur budget alloué aux divertissements après le confinement ?
Pixel de tracking