Baromètre Edenred-Ipsos 2015 : Optimisme, bonheur et numérique, le rapport des jeunes Français au travail décrypté (EXCLU)

Le rapport des jeunes au travail passé à la loupe !
Ecrit par

Tout comme l'an passé, le baromètre Edenred-Ipsos vient de dévoiler les résultats d’une enquête portant sur le bien-être et la motivation des salariés européens, pour l'année 2015. A l'heure où l'on parle trop souvent d'une génération blasée, quel est le véritable rapport des jeunes au travail ? Quels sont les éléments qui les motivent et les rendent heureux dans leur emploi ? Et, surtout, quel est l'importance du numérique dans le quotidien professionnel de la jeune génération ? Air of melty vous dévoile tout de suite et en exclusivité tous les chiffres portant sur les 18-34 ans !

Il y a quelques semaines, à l'occasion de la divulgation du troisième baromètre Prism'Emploi-Opinion Way 2015, la rédaction d'Air of melty vous avait dévoilé les vraies attentes des jeunes au travail, entre rémunération, stabilité et ambiance de travail. L'ambition d'Air of melty étant de vous aider à toujours mieux cerner la jeune génération pour vous permettre de toujours mieux communiquer aurès d'elle, c'est en toute logique que nous vous parlons régulièrement du rapport des moins de 30 ans à l'emploi, qui constitue une part importante de leur vie quotidienne. Ainsi, il y a un an tout juste, nous vous avions dévoilé, en exclusivité, un décryptage des motivations et du bien-être des jeunes au travail, grâce à la publication du baromètre Edenred-Ipsos 2014. Aujourd'hui, nous vous proposons tout de suite de découvrir les nouveaux résultats du baromètre 2015 qui, en marge de son étude générale dévoilée aujourd'hui, passe une nouvelle fois les jeunes salariés européens à la loupe, avec un focus inédit sur la transformation numérique !

L'étude, menée auprès d'un peu plus de 4 000 jeunes âgés de 18 à 34 ans et issus de 14 pays européens, révèle tout d'abord que, pour aller à l'encontre du cliché qui voit la fameuse génération Y comme étant blasée, les plus jeunes salariés (et particulièrement les 18-24 ans) sont "un peu plus motivés et optimistes sur l’avenir que leurs aînés". Ils sont ainsi près de 6 sur 10 à véhiculer cette idée. L'étude conclue alors à un "reflet d’un regard plus ‘neuf’ sur l’entreprise traditionnellement observé parmi les profils de ‘jeunes embauchés’". En revanche, optimisme ne rime pas forcément avec bonheur. Ainsi, l'étude avance l'idée que les jeunes ne seraient pas plus ‘heureux’ au travail (ils le sont en fait moins que ce qu’affichent les 55 ans et plus). Et, à ce sujet, qu'est-ce qui motive concrètement le bonheur des jeunes au travail ? Selon l'étude, "le salaire demeure (pour près d'un sur deux) une préoccupation centrale devant le maintien de l'emploi" et devant le temps consacré au travail.

Cette année, le baromètre Edenred-Ipsos a également proposé un focus spécial sur l'impact de la transformation numérique pour les jeunes salariés en Europe. Le verdict ? Sans grande surprise, mais cela fait figure d'une bonne piqûre de rappel, sachez que "les plus jeunes salariés affichent une très forte familiarité (plus élevée qu’en moyenne) avec le digital", avec notamment les 25-34 ans qui affichent les perceptions les plus positives sur l’impact du numérique au quotidien. Plutôt logique puisqu'ils utilisent le numérique dans tous les aspects de leur quotidien ! D'autre part, et cela est plus étonnant, l'étude révèle que les 25-34 ans sont aussi parmi les plus "inquiets" sur les effets du numérique en termes d’équilibre de vie. Concrètement, cette tranche d'âge est la plus exposée au phénomène du blurring et à la question de l'équilibre des temps de vie. En résumé, si les jeunes sollicitent grandement le numérique dans leur vie quotidienne, ils n'ont aucunement l'intention de se laisser dépasser par elle !

Crédit : edenred-ipsos 2015, X