Rémunération, stabilité, ambiance de travail, les vraies attentes des jeunes au travail (REPORTAGE)

Les jeunes et le travail, un duo qui en veut !
Ecrit par

Ce matin, était dévoilé le troisième baromètre Prism'emploi-Opinion Way 2015, décryptant le rapport des jeunes au monde du travail. A l'heure où le pessimisme incarne presque une valeur française traditionnelle, voyez par ici en quoi la jeunesse française témoigne d'une belle envie de s'investir toujours plus sur le marché de l'emploi, en France...ou ailleurs !

Il y a quelques semaines, lors de la présentation de l'EntrepreneurSHIP Festival, Maëva Tordo, qui prend part aux activités de la Chaire Entrepreneuriat ESCP Europe et qui faisait partie de l’organisation du festival, nous avait révélé que nous assistons aujourd'hui "à une forme de 'crise de la quarantaine' dès 25 ans" en matière de rapport au travail. L'emploi et les jeunes, c'est un sujet qui amène beaucoup d'interrogations. Jugé comme source d'angoisse, le travail est en même temps considéré comme une source d'épanouissement personnel pour 75% des 18-35 ans. Aujourd'hui, une étude Opinion Way, menée avec Prism'Emploi et présentée ce matin lors d'une conférence de presse à laquelle la rédaction d'Air of melty a assisté, fait le point sur ce que pensent vraiment les jeunes Français du travail. Tous les résultats sont à découvrir par ici !

Mauvais départ au lancement de la présentation, Steeve Flanet, Directeur Adjoint du département Corporate et management d' Opinion Way, rapporte que seuls 17% des jeunes sont optimistes quant à la situation de l'emploi en France. Heureusement, l'optimisme revient dès lors qu'il s'agit pour les jeunes d'évoquer leur situation personnelle. Alors, plus de la moitié des sondés se disent plutôt optimistes, qu'il s'agisse de retrouver un emploi, de s'intégrer sur le marché de leur souhait ou encore de passer par l'intérim pour accéder à un poste de qualité. C'est une réalité que cette étude montre bien, les jeunes ne rejettent en aucun cas le travail. En fait pour près d'un jeune sur deux (47%), le travail représente la valeur essentielle dans sa vie, juste derrière la famille (67%) et devant les amis (39%) ou encore l'argent. D'autre part, 86% des jeunes Français ont pour objectif essentiel de réussir leur vie professionnelle. Si travailler est principalement vu comme étant un moyen de gagner de l'argent, l'ambiance de travail est en revanche le premier critère évoqué pour être heureux au travail (65%) devant même la rémunération (57%) et le contenu même du poste occupé (28%). Dès lors, 7 jeunes sur 10 déclarent avoir du plaisir à aller travailler chaque matin.

Mais la jeune génération semble partagée entre un besoin de sécurité et une envie de prendre des risques. Ainsi, 51% des jeunes souhaiteraient travailler dans la même entreprise toute leur vie s'ils le pouvaient, tandis que 60% des jeunes se disent dans le même temps prêts à quitter la France en vue de trouver un emploi. Pour Olivier Galland, sociologue au CNRS et spécialiste de la jeunesse, présent ce matin, ce comportement peut être vu à la fois avec optimisme et pessimisme : "soit les jeunes ont une vision tellement sombre de l'emploi en France qu'ils vont ailleurs pour trouver du travail, soit ils sont simplement convaincus que le travail sort des frontières nationales. Quoi qu'il en soit, le travail permet toujours aux jeunes se réaliser personnellement, on le voit dans leurs réponses même si on note une importance des aspects matériels du travail (rémunération, stabilité), sans doute liée à la crise. Le travail n'est en tout cas pas vu comme une aliénation, une contrainte. Les jeunes veulent devenir adultes, et cela passe par les deux valeurs qu'ils privilégient : le travail et la famille". Alors, au boulot, et avec le sourire !

Crédit : lundbeck.com, digitaltrends.com, cosmopolitan