Boursorama Banque et Buzzman se jouent des AdBlocks en invitant une bannière pub dans le monde réel

Ecrit par

À l'heure où les AdBlockers, ces logiciels bloquant la publicité en ligne, représentent un fléau de taille pour les annonceurs, Boursorama Banque et son agence Buzzman ont décidé d'en rire il y a quelques semaines, en proposant une bannière d'un nouveau genre.

Comment contourner le problème des AdBlockers, qui concerne aujourd'hui 12,8 millions d'internautes français ? Telle est la question que se pose bon nombre de marketeurs en cette année 2017. À ce sujet, ces derniers mois, la rédaction d'Air of melty vous a expliqué en long et en large que la jeune génération n'est pas définitivement fermée à la publicité en ligne, ce qui est une bonne nouvelle pour les marques et les annonceurs. En revanche, les moins de 35 ans sont très exigeants et attendent une publicité pertinente et bien pensée. Une façon de parvenir à engager cette cible exigeante, c'est par exemple de détourner et de réinventer les formats déjà existants et qui ont déjà fait l'objet d'études montrant le désintérêt de la jeune génération, voire pire, leur rejet. En la matière, il y a quelques mois, aux Pays-Bas, un team créatif a remis le pop-up au goût du jour pour engager les Millennials autour d'un format qu'ils détestent habituellement. De son côté, il y a quelques semaines, Boursorma Banque et son agence Buzzman se sont joués de l'AdBlocker, directement. Mais comment, au juste ?

À l'occasion du week-end du Black Friday, entre le 24 et le 27 novembre dernier, Boursorama Banque a organisé son Pink Week-End, en offrant 130 euros à ses clients pour toute première ouverture de compte avec carte bancaire. Pour rendre l'opération visible tout en se jouant des AdBlocks, qui permettent de supprimer des publicités en ligne lors de l’affichage des pages web, la marque a choisir d'insérer sa bannière web dans la presse, directement. Histoire d'éviter que les bloqueurs de pub sur Internet passent à côté de cette bannière intéressante ! Une campagne pas forcément innovante mais étonnante, qui a le mérite de marquer les esprits en se jouant d'une tendance forte. Quoi qu'il en soit, la campagne presse a aussi été appuyée par un dispositif web. Parce qu'on ne peut quand même pas se passer d'une communication digitale en 2017, avec ou sans adblock !